De Bikaner, la porte du désert au désert du Thar au Rajasthan

khuri 06Après un rapide petit déjeuner au buffet de l’hôtel, nous prenons la route pour Jaisalmer. Environ 330 kms nous attendent au milieu de bruits de klaxons, de charrettes tirées par les dromadaires et des vaches plantées au milieu de la route. Tout le monde les évite bien sûr, n’oublions pas qu’elles sont sacrées. En chemin, Bharat nous conseille d’aller plutôt à Khuri ;  nous changeons donc de destination et arrivons au Krisna Desert Resort, un hôtel composé de petites huttes au toit de chaume où l’on nous accueille avec du Masala tea, thé aux épices et au lait (c’est juste un délice). L’hébergement est assez rudimentaire mais c’est propre.

route kurhi 02Sur la route, nous avons croisé notre premier troupeau de chameaux et un chamelier avec de magnifiques bagues. Le paysage est devenu semi-désertique, il y a des cactus, de nombreuses gazelles.khuri 33 Nous croisons un énorme champ d’éoliennes en construction, il y en a des milliers, c’est impressionnant, surtout que l’on ne s’y attendait pas.

Vient la petite surprise du jour spécial Titouan, le secret a été bien gardé. Nous faisons une ballade à dromadaire dans le désert, un Camel Safari spécial touristes, juste le genre de trucs qu’on évite d’habitude mais là l’ambiance aidant et le désert qui nous appelle, nous nous laissons tentés. Je monte « Baloon », un chameau rebelle et récalcitrant qui n’a qu’une idée, être en tête de la balade. Titouan est ravi de sa ballade, coucher de soleil dans les dunes et retour au trot… Moi je serai moins ravie plus tard car à cause des accélérations de mon chameau dans les dunes, j’ai les fesses qui font mal pendant trois jours et j’ai un bel hématome tout noir. Ca m’apprendra à jouer la beauf moyenne !!!khuri 47

Puis nous avons droit à une soirékhuri 41e spéciale touristes égarés dans le désert avec musiques, chants dans la cour où l’on nous sert un menu typiquement indien. Titouan part dormir et avec Stef nous installons nos lits de camp à l’extérieur avec les étoiles pour ciel de lit. Dommage que Titouan soit tombé de sommeil plus tôt car le désert est là juste derrière la cour et on serait peut-être partis dormir à la belle étoile dans le désert ? La nuit sera difficile pour moi car dans la cour devant les huttes tous les touristes ont décidé de dormir dehors et il y a des ronflements énormes, je me suis réfugiée dans la hutte…

khuri 38

khuri 56


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s