Jour 12 : Samedi 13 août 2011, d’Ajmer à Pushkar

ajmer 11

Nous décidons de passer par Ajmer avant de faire une pause à Pushkar. C’est bizarre, nous payons des tronçons d’autoroute 25 roupies pour des routes à peine améliorées où l’on croise des piétons et des vaches sur la chaussée… Pour une soi-disant autoroute, c’est une première pour nous tous mais nous sommes en Inde…

Une autre curiosité rencontrée en chemin, c’est le scooter familial, c’est pratique, économique et toute la famille se ballade à peu de frais… C’est courant d’ailleurs en Asie de voir ce genre de choses qu’on imaginerait même pas dans nos pays où chacun ne pense qu’à lui…route pushkar 06

Ajmer est une ville bruyante où les turbans traditionnels laissent la place aux calots musulmans. Nous ne visiterons pas le tombeau du saint qui a fait venir en ce lieu des milliers de pèlerins car Stef refuse de se couvrir la tête.

Nous nous baladons donc dans la ville très animée. C’est une ambiance à part complètement différente du reste de l’Inde. Nous n’aimons pas beaucoup cette ville.

pushkar 01Nous arrivons  à  Pushkar vers 13 heures et nous nous installons au Pushkar Heritage Hotel. Encore une fois, nous expliquons à Bharat que l’hôtel est sympa mais ce n’est pas forcément ce que nous cherchons. Il est au-dessus du budget fixé au départ prévu à 1300 roupies par jour pour la nuitée pour 3 personnes. Certes, il est beau et les chambres sont spacieuses mais il est à une bonne demi-heure à pied du centre-ville.

pushkar 02Bharat nous laisse en ville et nous met en garde contre les pickpockets et les « rabatteurs » d’offrandes.

Nous avons un bel aperçu sur le lac, les ghats (escaliers qui descendent au lac sacré) et les montagnes environnantes. C’est très touristique, il y a des fringues « babanes  » comme on trouve sur les marchés de la Drôme à tous les coins de rue et pleins d’étals avec des pétales de rose, de souci…

Le « Baba restaurant » qui a une belle vue en terrasse sur la ville n’est pushkar 35pas mal du tout, notamment le riz biryani et le riz pulao, un riz avec des légumes de saison et des fruits secs. On aime bien cet endroit. Nous arrivons à nous rapprocher du lac sacré sans être sollicités par un brahmane et ses sempiternelles offrandes. Nous n’avons pas le droit en tant que non bouddhiste de nous approcher du lac à moins d’un mètre, les photos des ablutions sont interdites. Nous restons à distance respectable.

Dans la rue, il y a plein d’animaux en tout genre : perroquets, paons, vaches bien sûr. Certaines personnes vendent de l’herbe dans la rue pour nourrir les vaches mais il y a aussi des singes et des cochons sauvages.

pushkar 65 De retour à l’hôtel, petit tour sur Internet. Stef se fait aborder par un masseur indien et a droit à un massage complet des pieds à la tête. A la fin de sa séance, il me suggère de me faire masser moi aussi tellement c’est agréable. Je n’ai pas très envie mais bon pourquoi pas et me voilà embarquée pour un massage indien ; parfois, ça fait super mal mais dans l’ensemble c’est plutôt agréable, heureusement que Stef est là car parfois c’est à la limite du correct.

Puis, nous retournons au Baba Café avec Bharat qui nous invite pour son anniversaire.

La soirée est sympa et se termine par une escale barbier pour Stef qui adore cet instant privilégié dans les pays asiatiques.pushkar 36


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s