Jour 1 : Samedi 1er août 2015 : Arrivée à Chennai

Après un trajet de 20 h 30 nous voilà  à  Chennai dans le Tamil Nadu sur la côte est du Sud de l’Inde. Le vol via Lufthansa à été très confortable et agréable.

1- LyonPendant le vol, je me suis déjà  mise dans l’ambiance indienne en mangeant un curry végétarien  et en regardant la suite du film Indian Palace – Suite Royale qui se passe dans la belle ville de Jaipur où nous sommes allés il y a quatre ans. Ce film est plein de bon sens et dit de très belles choses sur la vie,  le bonheur,  le partage et l’amour. Je l’adore tout autant que le premier.

A l’aéroport de Bombay, nous avons un petit peu de mal à trouver le terminal des vols intérieurs,  il suffit en fait de prendre un bus gratuit  qui fait la navette  entre les deux terminaux. Nous pensions avoir largement le temps pour trouver un coin dans le bel aéroport de Bombay pour dormir entre les deux vols mais finalement,  le temps de changer un peu d’argent,  de fumer une clope pour Stef, de passer devant les douaniers très  pointilleux et zélés (les briquets de Stef n’ont pas été autorisés  à  poursuivre le voyage mais il est sauvé car il en avait encore  un dans une de ses poches), nous  prenons  donc le troisième avion de la journée pour Chennai cette fois. 2- Mumbai

Le billet pris via Bravofly sur la compagnie Jetcost est bien validé et nous embarquons dans un avion bien rempli avec très peu de touristes et pas mal d’indiens rentrant de Dubai où ils travaillent et sont surchargés de bagages.

Le curry servi dans l’avion à 5 heures du matin assorti d’une glace à la fraise ne me tente guère. Petite angoisse : je réalise que j’ai donné de mauvais renseignements concernant notre vol à notre hôte qui est sensé envoyer un « private cab » ou chauffeur pour nous récupérer à la sortie de l’aéroport. Effectivement,  il n’y a personne à la sortie  mais un gentil indien nous oriente vers la sortie des vols internationaux.  Faut dire que j’avais envoyé un mail disant que nous venions de Munich et non de Bombay. Et là, le chauffeur est présent avec sa pancarte à notre nom pour un coût de 700 roupies, soit 10 euros. Super, il est plus de 5 heures du matin,  cela fait 20 heures passées  que nous avons quitté notre lointaine Drôme  et Chennai s’éveille.

5- Appart ChenaiL’Inde est déjà très active,  première vache qui déambule, premier bidonville, premiers coups de klaxons avec le premier panneau qui n’existe pas chez nous,  le panneau anti-klaxon. Arrivés  à l’appart réservé via Airbnb,  première surprise, ce n’est pas le propriétaire qui nous ouvre la porte mais un jeune indien qui visiblement dormait parterre emmitouflé dans une couverture.  Deuxième surprise : après quelques heures de récupération, l’appart n’est pas du tout celui que l’on  a réservé. Le lendemain, nous trouverons même des cafards qui se baladent dans la cuisine.Vous connaissez tous le coup de l’appartement témoin magnifique et de celui beaucoup moins attrayant qui vous est réservé. Eh bien c’est pareil, seul problème c’est que nous avons payé pour la qualité d’un truc juste génial sur le papier et que c’est loin d’être le cas. La propriétaire nous vend un gros bobard mais nous ne la croyons pas. Nous en parlerons plus tard directement à  Airbnb.

6- ChennaiPour le moment, nous partons à la découverte du quartier. Rien de spécial si ce n’est des voitures, des scoots,  des rickshaws, du bruit,  des klaxons, des trottoirs merdiques, des gens qui dorment à même le sol dans les parcs et bien sûr quelques mauvaises odeurs. Nous visitons une drôle d’église catholique qui s’appelle  la « Hebron castle Church »,  une église sur 4 étages avec une terrasse d’où  nous observons des travaux acrobatiques  sur corde à nœuds avec des barreaux en corde distants d’un bon mètre qui nous impressionnent.  Paraît-il que 2000 personnes sont pratiquants  et il y a 3 offices le matin dès  6 heures du matin. Il y a de grandes salles vides  avec des phrases de la Bible sur les plafonds et on apprend que l’église fonctionne  comme un grand karaoké. Ça doit être  bien joyeux. On continue notre ballade et mangeons un riz biryani soit au mouton soit végétarien pour un montant global de 7 euros boissons comprises à 3. C’est délicieux mais un peu trop épicé  à mon goût car j’ai rajouté un  peu trop de sauce pimentée. Puis visite d’un centre commercial très  moderne où  nous prenons d’excellents cafés et masala chai,  le thé parfumé  à la cardamome. Titouan est ravi comme vous pouvez voir plus bas, il a retrouvé le wifi !!! Petite sieste et soirée sympa avec Maël un jeune breton très ouvert et agréable qui vit à Chennai où il fait un stage de plus de trois mois.

9- Chennai14 - Chennai wifi !!!15- Chennai tea


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s