Jour 7 : vendredi 7 août 2015, Découvrons le train indien pour Tanjore

7-3 PondichéryPartis de Pondichéry  à 8 h 10 le matin,  nous voilà  à Villupuram Junction sur le quai numéro 4 à attendre notre deuxième train de la journée. Devant nous,  6 indiens démontent un panneau,  une femme tient un escabeau, une autre à en main le dégrippe et 3 hommes supplémentaires aident à la manœuvre délicate.

7-25 Gare Junction

Une vingtaine de sacs en toile de jute forment le décor et à côté de nous une famille indienne au grand complet donc avec au moins 3 générations attend le même train que nous.

7-26 Gare JunctionLes enfants sont magnifiques et ont plaisir à se laisser prendre en photo. Les vendeurs se mettent en place et nous achetons des samosas pour le voyage.

Entre les deux trains,  nous avons fait un petit tour à Villupuram où nous avions pris 2 masala chai pour 10 roupies les 2 (suivant les endroits dans le voyage,  cela pourra aller jusqu’à 60 roupies le thé). Nous sommes allés également chez un tailleur pour faire recoudre les bretelles du sac à dos de Titouan et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, c’est réparé.

7-18 Gare JunctionStef voulait donner un billet de 100 roupies au couturier car cela lui paraissait un prix correct mais  ce dernier lui a rendu 60 roupies. La réparation à donc coûté 57 centimes,  c’est incroyable comme prix. On se pose la question de savoir si on l’aurait fait réparé en France.

image

Un train arrive sur le quai d’à côté,  c’est bien le nôtre.  Nous montons à bord et plaçons nos sacs sur des râteliers au dessus de nos têtes. Le train est rempli de monde,  une vendeuse de pommes passe dans les allées encombrées,  par les fenêtres ouvertes sur l’extérieur passent toutes sortes de têtes pour vendre du thé,  des fruits,  de l’eau… Ça braille dans tous les sens et nous partons avec 30 minutes de retard.  7-9 PondichéryLa foule et le bruit me fatiguent,  j’arrive à somnoler un peu jusqu’au prochain arrêt où monte une famille de 4 personnes sans gêne et la banquette réservée pour 4 se retrouve être occupée par 5, il fait plus de 30 degrés et je suis coincée entre deux femmes qui me donnent hyper chaud. Une femme de brahmane arrive et réveille ceux qui dorment en frappant dans ses mains d’un  claquement assez sec et quasi tout le monde lui donne ou quelques pièces ou un billet. Elle ne dit même pas merci et continue son chemin. C’est étonnant comme rencontre.

7-10 PondichéryPar les fenêtres sans vitres,  on voit des cocotiers,  des champs de canne à sucre,  d’immenses troupeaux de chèvres,  de  buffles,  des rizières, des femmes avec des fagots sur la tête et le train poursuit sa route en klaxonnant. Il y a une vie et des habitations à moins de deux mètres des voies,  les bords sont très loin d’être propres.

Nous arrivons à Tanjore (Thanjavur) vers 15 h 30. C’est une grande ville très bruyante où nous logeons dans un hôtel d’état,  le Tamil Nadu hôtel.  Avec un minimum d’entretien et de nettoyage car là franchement les murs de la salle de bain laissent à désirer,  ce pourrait être très bien. Il y a aussi un grand laisser aller dans le service. Depuis notre dernier  voyage en Inde il y a 4 ans,  un gros progrès est à signaler.  On trouve de l’eau filtrée partout dans les hôtels et ce sera ainsi dans tout le Tamil Nadu.

image

Nous partons visiter le temple de Brihadishwara  juste avant le soleil couchant. C’est un endroit particulièrement esthétique et c’est inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco, ce qui est normal vu sa beauté. A cette heure-ci,  le soleil teinte la pierre d’une belle couleur mordorée dans des tons orangés. 7-40 TanjoreNous sommes impressionnés par le nombre très élevé de fidèles et surtout par le nombre de roupies qui tombent  sous la forme de billets.  Ces temples datent du XIe siècle et tout autour de nombreux sanctuaires sont dédiés à Shiva. L’endroit nous séduit, n’est-ce pas Stef et Titouan ?

7-36 Tanjore

image

Encore une belle rencontre avec cette petite fille venue visiter le temple avec ses parents.

7-62 TanjoreUn peu de lèche-vitrines,  je suis attirée par les boutiques de coupons de tissus multicolores pour faire des saris.  Il y en a des milliers et ils sont tous différents.

7-59 Tanjore

Nous mangeons à l’hôtel où le service,  les prestations et la qualité sont réduits au minimum, à tel point que je ne ferai pas de pub pour cet hôtel même s’il est très bien situé et a un jardin en forme de patio très agréable à l’intérieur.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s