Hard de vivre de Carmen Bramly, octobre 2015

hardvivreCarmen Bramly. – Hard de vivre. – Paris : Ed. Jean-Claude Lattes, 2015

6 jeunes se rencontrent chez des amis d’amis où a lieu une fête. Une fille aux cheveux arc-en-ciel va provoquer cette rencontre. En effet, Iris meurt d’une overdose à 17 ans sous leurs yeux et c’est le choc pour tout le monde. Ils sont tous touchés par la mort de cette belle inconnue. Qui sont-ils ? Il y a Sophie, la petite métisse âgée seulement de 16 ans, Johannes, étudiant en 3ème année de psy et qui lui même suit une thérapie (on y participe d’ailleurs régulièrement). Pop, l’écrivain est fils de concierges portugais, Bethsabée, son amie de toujours est  complètement perdue et à la limite de la dérive, et il y a le couple formé par Thomas et Henri. Tous se découvrent et apprennent à se connaître, s’aimer, se détester. Ils sont fascinés par l’histoire de la fille arc-en-ciel et tissent des liens amicaux entre eux, ils sont unis par ce qu’ils ont vécu et forment un groupe complètement en osmose mais est-ce une amitié qui résistera à l’usure du temps ou est-ce un échappatoire. Iris vit à travers eux et toute cette petite bande se sent liée à cette fille, chacun à sa manière. Tous ces jeunes sont très intéressants une fois qu’on va au fond des choses. Pop essaie d’écrire un roman pour échapper à sa condition sociale et à l’illettrisme de ses parents. Il veut vivre sa propre liberté sans contraintes et sans attaches. Mais la rencontre avec Sophie le trouble terriblement. Sophie vit avec sa belle-mère et ne connaît pas sa propre mère, Johannes va les héberger tous les deux eet tomber raide dingue de Sophie qui est tout le contraire des filles qu’il a rencontrées jusque-là. Au fil des pages, un trio amoureux se met en place. Chacun va se retrouver face à ses choix et surtout choisir ce qu’il veut faire  de sa vie. Se connaître et s’accepter soi est toute la force de ce roman passionnant.

J’ai beaucoup aimé ce livre car d’abord il est très bien écrit, et j’ai partagé cette errance de jeunes qui ont une folle envie de vivre, mais ils se cherchent, ils avancent tous à des vitesses différentes, ils découvrent l’amour, le plaisir, la folie, mais aussi la déviance, la drogue. Je ne connaissais pas cette jeune auteure qui en est à son troisième livre, je n’avais lu aucune critique à son sujet, j’ai juste été attirée par la photo de couverture qui m’a beaucoup touchée et qui est très belle.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s