Jour 17 : Journée de transit entre Cochin et Bangalore

1- Kochi 17-2Hier soir, nous avons décidé de poursuivre notre périple en Inde en avion car nous sommes fatigués par le voyage et les déplacements qui sont très lents. Ici, il faut oublier toutes les notions que l’on a par rapport à la distance, aux temps de déplacement tels qu’on les connaît dans notre monde occidental. Et donc nous prenons le bus pour aller à l’aéroport de Kochi. Juste avant de partir, nous observons les porte conteneurs qui sont énormes. Là encore, le trajet est plutôt long puisque nous mettons près de deux heures pour arriver à l’aéroport. Ouf, le timing pour prendre l’avion est bon. L’aéroport de Kochi est très moderne et des travaux gigantesques en cours vont quintupler sa surface d’ici 2016.

Nous atterrissons à Bangalore dans un aéroport situé à 40 kilomètres de la ville. Ayant choisi par Internet un hébergement juste à 15 minutes de l’aéroport, nous décidons de rester à l’hôtel. C’est un endroit où il n’y a rien à faire. La fin de la journée se passe entre connexions wifi, trouver un taxi pour le lendemain et un McDonald où je prends un McVeggie tout à fait correct.

2- Bangalore 17-4

A l’aéroport, surprise de taille. Nous pensions trouver des rickshaws pour nous déplacer mais il n’y avait que des taxis qui demandaient près de 600 roupies pour faire seulement 10 kilomètres. Vu comme ça, 8 euros ce n’est rien mais à l’échelle de la monnaie indienne, c’est énorme. Aussi, Stef notre négociateur hors-pair se prête au jeu de la négociation et en trouve un à 500 roupies (6.75 euros). On le commande pour le lendemain car notre avion du matin décolle de bonne heure et il nous faut partir de l’hôtel à 7 heures si on veut monter à bord. Une fois le taxi parti, nous réalisons que nous n’avons pas ses coordonnées et surtout qu’on s’est trompé d’horaire. 7 heures, c’est visiblement trop juste, aussi nous réservons donc un deuxième taxi pour 500 roupies mais à 6 h 30 du matin. Nous nous disons « tant pis pour celui qui viendra à 7 heures, nous serons largement partis ». La suite de l’histoire, demain….

2- Bangalore 17-3

Pour une fois, vu que la soirée ne s’annonce pas prometteuse, nous nous couchons de bonne heure dans une chambre agréable et propre. Il y aura de nombreuses coupures de courant pendant la nuit mais le groupe électrogène est là prêt à démarrer à la moindre coupure dans un très grand vacarme. Et il y en aura beaucoup sous cette nuit tropicale.

C’est pas une journée extraordinaire mais l’avion nous a permis de faire un bond de 550 kms vers notre remontée vers le nord et Bombay.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s