Un polar de Fred Vargas, l’Homme aux cercles bleus

l-homme-aux-cercles

L’Homme aux cercles bleus / Fred Vargas. – Paris : Ed. Viviane Hamy, 1991

ISBN : 978-2-878586-076-1

C’est le deuxième roman policier de Fred Vargas que je lis mais j’avoue que pour celui-ci je suis restée un peu sur ma faim. Pourtant, cet auteur écrit bien et le scénario est intelligent mais j’ai trouvé quelques longueurs avant que cela ne démarre vraiment. A la fin, tout s’accélère et là, enfin, j’avoue que j’ai dévoré le livre pour savoir qui est le ou la coupable ?

Des personnages sympas que ce soient Mathilde la scientifique océanographe au cœur généreux, Charles le bel aveugle qui perçoit les choses « sensitivement » parlant, l’inspecteur alcoolique Adrien Damblard, Clémence la vieille dame fantasque et bien sûr le Commissaire Jean-Baptiste Adamsberg qui vient d’être nommé à Paris dans le 5ème arrondissement. Des cercles faits à la craie bleue apparaissent la nuit dans les rues de Paris. Est-ce l’œuvre d’un artiste ? D’un plaisantin ? D’un fou ? 63 cercles sont ainsi dessinés sur les trottoirs de Paris et au centre des cercles on trouve des objets anodins tels des capsules de bière, des canettes, des boucles d’oreille, un chapeau… A côté des cercles, on peut lire des mots tracés d’une belle écriture disant : « Victor, mauvais sort, que fais-tu dehors ? »

D’après le Commissaire Adamsberg, ces cercles poursuivent un but « parfaitement pensé ». Il est le seul à sentir que cela n’est que le début d’un plan beaucoup plus diabolique et macabre. En premier lieu, des cadavres d’animaux morts apparaissent au cœur des cercles puis inévitablement, l’auteur des cercles bleus passe à une autre dimension puisque c’est un premier cadavre d’une femme égorgée qu’on trouve sur le trottoir au milieu d’un de ces cercles bleus.

 Est-ce la même personne qui dessine et tue ou le tueur se sert-il des cercles d’un aliéné pour y déposer ses victimes ?

Vargas2

J’ai même été surprise par la découverte de l’assassin, il y a de la surprise jusqu’au bout et ça c’est un point que j’adore.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s