Meaghan Delahunt – Le livre rouge ou un livre sur la culture indienne

Livre rougeMeaghan Delahunt – Le livre rouge. – Paris : Editions Metailié, 2011, 281 p.

ISBN 978-2-86424-726-5 – (The Red Book, 2008, trad. française, 2011)

 

L’histoire se déroule à travers des photographies prises en Inde dans un album de tissu rouge où une des 3 personnages principaux du livre tourne les pages et le souvenir remonte à la surface. Chaque chapitre commence par la description d’une photographie et j’ai beaucoup aimé cela. 3 héros racontent à tour de rôle leur vision de l’histoire. Il y a Françoise, une jeune photographe australienne qui débarque à Delhi en Inde suite à une photo prise en 1984 quelques heures après la terrible catastrophe écologique de Bhopal. Elle est venue pour voir une exposition de Raghu Rai qui a pris des photos immédiatement après la catastrophe et aussi 17 ans plus tard, il est revenu voir ce qu’est devenue cette ville fantôme. Elle souhaite s’impliquer dans un projet international de photos en noir et blanc pour le vingtième anniversaire de la catastrophe. Elle sait qu’une image a le pouvoir de raconter une histoire. Quand elle débarque à Delhi, elle est «écrasée par le poids des couleurs et des sons » comme chacun qui foule le sol indien pour la première fois.

Naga est le deuxième personnage, il est tibétain d’origine et rencontre Arkay qui est écossais et qui débarque lui aussi en Inde mais il sera fasciné par le bouddhisme et choisira de devenir moine malgré son passif d’alcoolique. Il souhaite avoir une vision de l’Inde différente de tous les touristes occidentaux, il ne sait pas encore ce qu’il cherche. Il veut d’ailleurs croire qu’il est différent, veut abandonner son ancienne vie, son nom mais ses vieux démons le rattraperont. Il découvrira Dharamsala, la ville du dalaï-lama et sa vie ne sera plus la même.

 

Moi qui suis allée en inde deux fois, j’ai été séduite par la description de ce pays qui ne laisse personne indifférent. En lisant, c’est comme si j’avais l’Inde devant moi, surtout la partie se déroulant à Dharamsala que moi-même j’avais adoré. J’ai appris beaucoup de choses sur Bhopal, c’est un livre extrêmement bien documenté, et j’étais loin d’imaginer à quel point cette ville a connu une telle catastrophe écologique. Quelle est d’ailleurs notre part de responsabilité en tant qu’occidentaux ? Je n’ai pas vraiment été passionnée par l’histoire qui lie les personnages mais c’est un livre que j’ai trouvé agréable à lire.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s