Samedi 13 février : Deuxième journée à La Havane

 

La Havane 2-1 DéjeunerRéveil vers 8 h 15 et démarrage de la journée par un grand petit déjeuner avec du thé, du café, de la papaye, un smoothie à l’ananas, un plat avec des œufs, du poivron, un bout de jambon, des bananes frites et des tomates. Isabel, notre logeuse nous explique en long et en large la différence entre les CUC et la monnaie locale car Catherine s’est fait truander par un taxi en rentrant en voiture hier soir.

La Havane 2-1-2  Callejon de HamelNous partons de nouveau à pied pour une nouvelle découverte de la capitale. Aujourd’hui nous voulons mieux connaître le quartier du Védado et surtout aller visiter le Callejon de Hamel qu’on nous avait conseillé de voir avant le départ. Cette rue d’art graphiste est à deux pas de là où nous habitons à « trois cuadradas (trois pâtés de maisons)», comme on dit ici. C’est une véritable galerie d’art à ciel ouvert. C’est le fief du peintre muraliste et sculpteur Salvador Gonzalez Escalona.

La Havane 2-8 Callejon de Hamel

La Havane 2-10 Callejon de HamelL’endroit est magique et les yeux en prennent plein la vue si je puis dire, je suis sous le charme, voire quasiment envoutée par toutes ces couleurs et ces symboles mystiques. Les matériaux utilisés sont au départ des matériaux recyclés ou réutilisés comme par exemple des baignoires, des vilebrequins.

La Havane 2-11 Callejon de Hamel

Parait-il que l’argent récolté par la vente des toiles du peintre est reversée à une association d’enfants autistes. Son style afro-cubain »est un mélange de surréalisme, de cubisme et d’art abstrait à la limite du tag. J’ADORE !!!!

La Havane 2-38 Callejon de Hamel

 

La Havane 2-32-3  Callejon de Hamel

Ici, les « orishas » rejoignent le monde du réel mais aussi du rêve, il y a plein de symbolisme et de couleurs sur les murs. Seule grosse déception : le peintre lui-même qui joue un rôle qui ne me plaît pas, et c’est dommage. Il est habillé tout de blanc, un gros cigare à la main, et il peint devant chez lui sur une toile blanche. Il est imbuvable dans son rôle de nabab prétentieux avec son assistant qui va jusqu’à lui tendre les pinceaux et les essuyer quand la peinture coule. Je ne m’y attendais pas et je suis déçue devant tant de condescendance. Mais le lieu, je l’adore ; on y retournera d’ailleurs trois fois pendant notre séjour.

La Havane 2-30 Callejon de Hamel

 

 

La Havane 2-37-2 Callejon de Hamel

La Havane 2-98 Callejon de Hamel
Internet à la cubana

La Havane 2-47-3 Callejon de Hamel

La Havane 2-49

De là, direction le Malecon où aucune voiture ne circule et pour cause. Il y a le Triathlon de Cuba avec 3 kms de natation, 109 kms de vélo et 20 kms de course à pied. Stef contrairement à moi ne connaissait pas ce monde de la course et ma foi, ça a l’air de l’enthousiasmer. Nous y restons un bon moment. Ici, contrairement en Europe, quand un triathlète arrive avec son vélo, quelqu’un lui prend le vélo pour le ranger dans le parc à vélo et une autre personne court vite pour lui chercher son sac de fringues de course à pied. C’est le championnat ibéro-américain et il y a des gens du monde entier. Sans s’en rendre compte, on prend bien le soleil et les embruns en bord de mer. De là, nous allons au hasard dans le quartier et on atterrit dans un petit centre commercial où à l’entrée, un cubain veut faire danser Stef.

La Havane 2-56

Nous trouvons un petit restaurant au fond de la galerie où nous sommes les seuls touristes. Nous prenons 2 mojitos, Stef choisit le plat « Principesa », c’est un cordon bleu à la princesse comme son nom l’indique et moi du poulet grillé, le tout pour un peu moins de 15 CUC pour les deux. On se ballade ensuite dans le quartier résidentiel du Védado en se dirigeant vers l’Hôtel Habana Libre où tout autour il y a plein de personnes en train d’utiliser le wifi sur les marches. On visite une chambre d’hôtes dans le quartier à 30 CUC pour le cas où nous repassions dans le coin ; le perroquet de la maison est très intéressé par les cheveux de Stef.

La Havane 2-57-6

 

Une surprise nous attend ensuite, c’est le marché de la Saint-Valentin. Il y a la musique à fond sur le place et pas mal de stands sont décorés de ballons de toutes les couleurs. On y vend des gâteaux à la crème très kitsch pour la fête de l’amour qui est aussi celle de l’amitié ici. Ils se vendent comme des petits pains, il fait chaud (au moins 25 degrés), il n’y a pas de frigo et la crème commence à fondre.

La Havane 2-65

 

En redescendant vers le Malecon, qui rencontrons-nous au milieu de tous les touristes qui essaient d’avoir une liaison wifi ? Catherine. Elle envoie des SMS à ses amis et nous l’embarquons avec nous pour le reste de l’après-midi. Nous allons au glacier « Coppelia » qui est renommé ici. Il y a une énorme queue pour les cubains qui paient en CUP, mais nous ne sommes pas autorisés à nous joindre à eux, on nous installe sur une terrasse devant un par cet les glaces n’ont absolument rien d’exceptionnel et en plus on n’a pas le droit d’aller dans la salle réservée aux cubains et donc de faire une queue monstrueuse.

 La Havane 2-45-4 Callejon de Hamel.JPG

La Havane 2-73

Nous continuons notre ballade dans le quartier, il fait soif, aussi nous prenons un mojito bien chargé en rhum. En redescendant vers notre quartier, nous voyons quatre jeunes installés autour d’une table dans la rue. Ils jouent au domino et ils nous invitent à faire quelques parties avec eux. A Cuba, les dominos vont jusqu’au double IX et ils ne se servent pas de la pioche. Le moment imprévu est vraiment très agréable.

La Havane 2-74

 

Nous repassons par le Callejon de Hamel pour montrer à Catherine notre belle découverte du matin. C’est toujours aussi beau mais avec une autre luminosité. Nous prenons le cocktail négro à 5 CUC. C’est très cher pour Cuba mais comme l’entrée du site est gratuite, nous nous disons que c’est notre contribution pour cette belle œuvre de solidarité.

La Havane 2-80
« Je peux attendre tout mon temps (plus que toi) car je suis le Temps »

 

La Havane 2-84 Callejon de Hamel

La Havane 2-106

En soirée, nous allons dans un restaurant super sympa face à l’Hôtel Collina, le Cuba Passion. Nous prenons de nouveau un mojito avec d’excellentes tapas, un tartare de saumon que nous partageons avec des croquetas au jambon sauce tomate. Le cadre est superbe et nous apprécions beaucoup Dana la jeune serveuse de 22 ans qui est pleine de spontanéité, de fraicheur et qui veut parler français avec nous. Nous échangeons d’ailleurs nos coordonnées Facebook pour continuer à communiquer plus tard. Je tombe de fatigue (marche, chaleur et décalage horaire), aussi nous n’allons ni danser ni écouter de la musique, ce n’est que partie remise.

 

 

Hébergement : Casa de Isabel et Luis, La Habana, Vedado

Adresse : Calle H. Upmann, 9B entre Valle y San Martín

Cerca del : Ciné ASTRAL DE INFANTA ou IGLESIA DEL CARMEN 

Tel : 0053 7 8788837
Mail : isabelledecuba@gmail.com

Prix : 25 CUC la nuit, 3 CUC le petit déjeuner


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s