Jour de Saint-Valentin à La Havane

La Havane 2-64-2Aujourd’hui c’est la Saint Valentin et ici, dans la rue, les gens nous disent « Felicidades » en nous croisant, ce qui signifie, bonne fête car à Cuba, non seulement on fête les amoureux mais aussi l’amitié. En attendant Catherine qui doit passer la journée avec nous, je demande à Luis notre hôte si je peux écouter le disque acheté hier au Vinales Café. Il me dit qu’il ne connaît pas ce groupe et que ce sont des chasseurs au chapeau, donc des artistes parfaitement inconnus qui chantent dans les bars.

 La Havane 3-6 Stef-Catherine

J’ai encore droit à une douche froide. Brrr… Dehors, il fait grand bleu, la température doit être aux alentours de 22 degrés à 10 heures du matin. Les rues sont calmes, c’est dimanche. Certaines maisons coloniales sont magnifiques, très colorées avec de belles grilles en fer forgé. Quand une fille bien roulée passe dans la rue, les hommes se retournent sur son popotin ; Notre compagne de voyage Catherine pourrait passer pour une cubaine avec ses longs cheveux bouclés et d’ailleurs les cubains la regardent de plus près, ce qui n’est pas mon cas, tant mieux je suis tranquille, c’est cool, à moi le rôle d’observatrice.

 La Havane 3-14

La Havane est une ville assez polluée avec toutes ces vieilles voitures qui circulent. Nous visitons un atelier de fringues pas mal du tout au niveau des coloris mais elles sont pleines de paillettes et de strass. Les robes sont de toute façon bien trop moulantes pour nous, ici ça ne les dérange pas qu’on voit toutes leurs formes, la suggestion n’existe pas vraiment, ici on voit, on mate, on regarde.

La Havane 3-16 Hôtel Inglaterra

Deuxième arrêt à l’Hôtel Inglaterra face au Parque Central. C’est le plus vieil hôtel de La Havane avec ses décorations mauresques et sa façade néoclassique. On s’installe dans des fauteuils en rotin pour prendre un café. L’endroit est superbe mais il y a un envers du décor, ce sont les toilettes. Dommage, ça casse un peu le charme.

 La ballade se poursuit par la Calle Obispo très fréquentée en ce dimanche de Saint Valentin. C’est la rue piétonne la plus animée du centre-ville. Nous passons par la petite place de Don Quijote où trône une magnifique statue équestre de Sancho Panza. Nous entrons dans la plus vieille pharmacie de la ville, le Drugstore Johnson et ses beaux pots en porcelaine blanche. Puis, nous passons devant l’hôtel où Hemingway séjourna. Il semble être passé par pleins d’endroits en ville.

La Havane 3-34

Au coin de la rue Carruaces, il y a une déambulation avec des danseurs sur échasses tous aussi beaux les uns que les autres. Ils dansent sur leurs échasses comme s’ils étaient au sol. Nous croisons une statue vivante comme sur les Ramblas de Barcelona. Nous voilà dans la rue des Marchands ou Calle Mercaderes comme elle était au 18è siècle au moment de sa splendeur, la rénovation est juste magnifiquement belle.

La Havane 3-56

Dans le square où il y a la statue de Simon Bolivar, nous rencontrons un canadien fort sympathique qui nous raconte ses déboires de la veille dans un bar. Faut dire que pas mal de cubains profitent des touristes pour se faire offrir un pot gratos.

 La Havane 3-63

Retour à la Plaza de San Francisco de Asis et sa sculpture moderne « El Caballero » que nous trouvons belle. Nous essayons tant bien que mal de retrouver « la Fabrica », les docks où Catherine était allée le premier jour. C’est un endroit très agréable d’anciens docks réaménagés en bar restaurant mais la queue devant la porte nous dissuade et nous fait rebrousser chemin.

 La Havane 3-74

On remonte les petites rues vers la Habana Vieja, certains boivent du rhum dans la rue, d’autres mettent la musique à fond, des jeunes garçons jouent aux billes comme tous les garçons du monde avant eux. Nous entrons dans une cour où nous accueille une grand-mère de 32 ans dont la fille a 15 ans. La rue que nous prenons au hasard nous amène directement à la Plaza Vieja et ses belles arcades. Des arbres poussent sur les balcons. Il est près de 14 h 30, les amoureux sont restaurés à présent mais pas nous, alors on commence à vouloir se poser un peu. Un jeune serveur charmant se débrouille pour nous trouver une table fort habilement au Bosquecito et nous voilà installés en terrasse pour prendre le menu spécial St Valentin à 10 CUC avec un mojito, une assiette avec une demi-langouste, des crevettes, de la banane, du riz, des crudités. C’est un vrai régal.

La Havane 3-85

 

Nous atteignons enfin la plaza de la Catedral qui était au départ le but de notre promenade. C’est incontestablement notre place préférée. Tous les édifices datent du XVIIIè siècle. La cathédrale est dominée par deux tours asymétriques autour d’une façade baroque. Mais en ce dimanche, elle est fermée, aussi nous poursuivons notre périple vars le port face aux forts en passant devant les anciennes murailles. Mais la bise s’est levée, il caille, il faut se couvrir et nous revenons sur nos pas vers la Plaza de Armas où il y a toujours des bouquinistes avec de belles affiches de cinéma. Je négocie un billet avec une effigie du Che pour Nicolas. Sur l place, il y a un petit concert que nous prenons le temps d’écouter. Ici, ils ont le rythme dans la peau et ce dès le plus jeune âge.

La Havane 3-100

 La Havane 3-94

Un dernier verre au Bar Vinales où Stéphane voulait revenir, un bon concert bien rythmé, un dernier verre de mojito et une très mauvaise note surprise. C’est tout simplement le double de ce que nous devons. On nous prétend que c’est la note d’une autre table mais bizarre, c’étaient pourtant bien nos consommations qui avaient juste triplé de prix.

 Sur le chemin de retour, on achète une petite flasque de rhum et on s’installe dans le patio chez Cathetine. On s’installe dans le patio où elle loge chez Luci, une famille adorablement gentille. Nous assistons à un mini-concert de son fils qui est violoniste et qui joue dans des bars le soir pour se payer ses études. Nous vivons un vrai moment d’émotion magique même si le piano qui l’accompagne n’est pas très bien accordé. Luci a aussi un grand garçon qui vit aux Etats Unis comme environ 1 million de cubains qui sont expatriés.

La Havane 3-121

Il est plus de 20 heures, nous partons pour notre café restaurant préféré, le Cuba Passion en face de l’hôtel Collina. Nous prenons des mojitos ou caipirinha suivant les goûts mais pour moi c’est trop chargé en rhum. J’ai un peu de mal, nous mangeons des plats de penne ou de spaghettis au pesto mais comme cela prend énormément de temps à préparer (à croire qu’ils sont allés faire les courses dans la soirée), ils nous offrent un autre verre.

 Nous apprenons que Ricardo est arrivé de France et qu’il habite dans le quartier. Nous décidons d’aller le retrouver. Nous avons l’adresse (calle 13, 508, entre D et E) mais c’est hyper compliqué. Personne en fait ne connaît vraiment l’adresse et tout le monde nous envoie à contre-courant. On monte, on descend la colline, on remonte, on redescend, on part à droite, à gauche, on remonte, un véritable labyrinthe. Quand soudain, nous comprenons que la Calle 13 c’est la 13ème rue qui remonte à partir du bas. Nous finissons par retrouver Ricardo devant chez Javier, son logeur qui a un très bel appartement joliment décoré dans le Védado.

Nous finissons la soirée dans un endroit incroyable sur les toits en terrasse. C’est un bar où les sièges sont en fait des lits ou des canapés, et on nous prête des couvertures pour s’emmitoufler dedans tellement le vent est froid à cette heure-ci. Nous prenons des mojitos, daikiri ou cocktails sans alcool pour moi, un San Francisco, hum c’est délicieux.

 Le bar ferme à 3 heures du matin, Nous essayons de trouver un taxi mais il n’y en pas à cette heure-ci. Nous rentrons à pied malgré le froid et la distance et nous nous couchons vers 3 h 30 du matin bien fatigués mais heureux de notre belle journée.

La Havane 3-103-2

 

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s