De retour à La Havane, 24 févier 2016

La Havane 12-1Au réveil, la cheville de Stef est dans un sale état et il se met à boiter. Nos logeurs, constatant son problème, lui donnent une pommade anti-inflammatoire à mettre sur la cheville. Ici, c’est difficile d’en trouver, on l’a bien vu hier en allant à la pharmacie. Eux, ils se la sont procurée à l’étranger. Des amis leur ont ramenée de Saint Domingue. Nous rencontrons un jeune palois prénommé Thibaut qui est à Cuba pour 6 mois en stage de médecine. Il confirme à Stef qu’il faut qu’il continue de marcher avec sa cheville douloureuse et qu’en rentrant en France, il aura surement un peu de rééducation à faire. Thibaut a un chouette projet de médecine itinérante en Lozère quand il rentrera en France. La rencontre est brève mais très enrichissante.  Nous espérons le croiser à nouveau un jour au hasard d’un chemin.

La Havane 12-29

Il est 9 h, le taxi toque à la porte. Nous allons faire le trajet jusqu’à La Havane avec le seul cubain antipathique de tout le voyage. Il est mécontent car le rabatteur avait prévu 4 personnes mais en fait, nous ne serons que 2 au départ de Santa Clara. Nous, on y est pour rien mais il est de mauvaise humeur. Une fois montés à bord de son véhicule, il essaie de nous extorquer 50 CUC pour le trajet mais je lui explique que nous avions convenu d’un prix à 40 CUC et que c’est non négociable. Mais en chemin, il prendra d’autres personnes, une maman avec sa très jolie petite Heidi qui a une très vilaine toux et une nana blonde qui monte à l’avant et qui n’arrête pas de le draguer. En cours de route, elle le parfumera. Stef fait la remarque qu’ici, la fidélité, ça doit pas trop être leur truc. C’est chaud chaud…

 

Arrivés à La Havane vers 13 heures vu que le chauffeur a fait un détour d’une trentaine de kilomètres pour récupérer un paquet, la pollution nous assaille les narines. Nous reconnaissons vite les principaux lieux de cette ville où nous avons passé 5 jours en début de voyage. Le chauffeur ne connaît pas la route jusqu’à chez Laetitia et Javier, les amis de Ricardo chez qui nous sommes attendus. Aussi, nous jouons aux guides touristiques. Arrivés à l’appartement, nous sommes super bien accueillis et nous nous installons dans l’appartement voisin qui est entièrement à notre disposition pour 35 CUC la nuit. Nous pourrions loger à 4 dans cet appartement (le prix serait le même).

La Havane 12-20.JPG

Laetitia qui est adorablement gentille nous a concoctés un super repas à 6 CUC par personne : soupe aux asperges, salade, spaghettis au porc, fruits et sa spécialité pâtissière : le gâteau goyave-ananas, un pur délice. Hum, c’était juste délicieux. Elle est très accueillante et d’emblée, nous nous entendons bien toutes les deux. Nous parlons des difficultés de la vie quotidienne, notamment en matière d’approvisionnement. Chaque jour, elle prépare environ 90 gâteaux individuels sucrés ou salés et les vend à des cafétérias. Pour cela, elle se lève à 5 heures le matin tous les jours dimanches y compris. Elle a eu la chance me dit-elle d’être allée à Paris il y a 6 ans quand sa fille qui a épousé un italien a accouché d’un petit garçon ‘una bomba’, comme elle le décrit.

 La Havane 12-12.JPG

 

Après une petite sieste car le soleil tape fort aujourd’hui, nous allons faire une ballade à pied avec Ricardo sur le Malecon. La mer est calme, la vue est belle, nous en profitons jusqu’au coucher du soleil, mais la cheville de Stef enfle à  toute vitesse. Presqu’au bout de la promenade du Malecon, nous sommes attirés par un bâtiment avec des sortes de Caryatides qui soutiennent le balcon. Il s’agit du Centre Hispano Américain de la culture. Nous sommes invités à y entrer. Il y a une inauguration d’une exposition photo en présence de l’ambassadeur de la République dominicaine. 17 photos de Marquez sont présentées. C’est un photographe hispano-dominicain qui fait de magnifiques photos sur la vie à la Dominique. Ça donne envie d’y aller y faire un tour lors d’un prochain périple.

 La Havane 12-7

La ballade se poursuit, nous allons boire un pot mais le mojito est trop fort pour moi. Nous découvrons plus en détail le quartier du Prado, un endroit du centre-ville en pleine rénovation patrimoniale. D’ici quelques années, ce sera juste splendide. Nous passons devant l’Alliance française, un très beau bâtiment et je me dis une fois de plus que j’aimerai bosser dans ce genre de structure. Nous rentrons en taxi collectif. Pour cela, nous faisons comme les cubains. Il s’agit de se mettre sur une des avenues où passent les taxis collectifs qui ont des circuits. On tend le pouce et on voit s’ils vont dans notre direction, le tout pour 10 pesos par personne, il faut juste un peu de patience mais c’est un super système.

La Havane 12-26

 

De retour dans notre quartier du Vedado, nous allons dîner dans une cafétéria où l’on peut manger paraît-il des hamburgers de la maison payables en pesos. Il n’y a pas un touriste, que des cubains. C’est un des endroits où sont en vente les gâteaux de Laetitia, je déguste le dernier, le hamburger ne me disant rien. L’endroit est sympa, il y a beaucoup de monde, on mange debout dans le jardin, c’est quasi le même concept qu’un MacDo mais c’est le hamburger à la cubaine. Encore une fois nous profitons de la douceur hivernale à La Havane et ma foi c’est bien agréable quand on pense aux températures actuelles dans le département de la Drôme où nous habitons en France.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s