Ballade à Luang Prabang, 17 août 2012

dsc01023Réveil plus tardif ce matin, petit déjeuner en terrasse dans le jardin très agréable et bien fleuri de la guest house où nous nous sentons super bien. Nous partons découvrir à pied Luang Prabang.  C’est une ville qui a obtenu le titre de « Patrimoine mondial de l’Unesco » en 1995. Sur notre chemin, on observe beaucoup de belles et grandes maisons coloniales qui pour la plupart se sont transformées en guest house ou en hôtels de luxe. La ville n’est qu’une succession d’hébergements dans de splendides maisons.

 dsc01025

Nous nous rendons au « Ho Khan » ou « Luang Prabang National museum » après avoir visité un temple assez sympa près de la villa où nous résidons ces quelques jours.  Il est déjà 11 heures et le musée qui ferme à 11 h 30 n’ouvre déjà plus ses portes aux visiteurs. On reviendra plus tard, changement de programme et direction la colline de « Phu Si » qui domine la ville en attendant la réouverture du musée l’après-midi.

 

Aujourd’hui, il y a une torpeur moite dans l’air. La colline, haute de 100 mètres, est couronnée d’une stupa dorée. Après une bonne grimpée et la suée qui va avec, nous voilà au sommet, la vue est superbe. Il y avait quand même quelques 329 marches à gravir. En chemin, visite du « Vat Pa Huak » qui est un temple pas encore restauré et qui a de très belles fresques murales à l’intérieur.

 

dsc01035En descendant par l’autre versant avec vue sur l’unique piste de l’aéroport et sur la rivière « Nom Kham », de beaux bouddhas couchés s’offrent à nous. Il y a même des bouddhas affiliés aux jours de la semaine. Le mien, puisque je suis née un mardi, est représenté par un bouddha allongé ; je comprends mieux pourquoi j’aime tant cette position !

dsc01067

Notre ballade se poursuit le long de la rue principale bordée de boutiques animées, de restaurants et de guest houses jusqu’à l’embouchure du Mékong et de la rivière Nom Kham. A la saison sèche, il y aurait un pont en bambou permettant d’accéder sur l’autre rive mais là, les eaux sont hautes et tumultueuses et le pont a été soit démonté soit emporté.Visiblement, il a disparu en cette saison.

dsc01088

 dsc01089dsc01024

Nous passons devant plusieurs temples plus ou moins richement décorés. Est-ce un hasard si celui d’où sortent les moines qui font la procession quotidienne au lever du jour pour obtenir des oboles est le plus beau ? Nous repérons les lieux et décidons de revenir le lendemain matin aux aurores pour la procession qui paraît il est magnifique et vaut le déplacement.

 DSC01033.JPG

dsc01097Il est l’heure de manger, au menu nous avons des « spring rolls » pour Stef et une « soupe » de poulet aux herbes et gingembre pour moi. Ceci dit, pour la petite anecdote, j’avais commandé un curry, du moins c’est ce que j’avais cru comprendre. Faisons bonne figure. Nous testons le riz laotien qui contrairement au riz thaï est bien collant et il est servi dans un petit panier en bambou.

 dsc01046

dsc01052

Nous retournons au Palais Royal encadré d’une allée de hauts palmiers puisqu’il est de nouveau ouvert au public. On doit se déchausser à l’entrée pour avoir le droit d’y pénétrer et je dois couvrir mes épaules. Vite, j’attrape un foulard. Ce palais était la résidence principale du Roi Siavang Vieng jusqu’en 1959. Les salles de réception du Roi et celles de la Reine sont très belles, nous visitons aussi la salle du Trône aux tonalités rouge et or avec des mosaïques colorées et des moulures dorées qui sont magnifiques puis les appartements privés. Dans une pièce annexe, on découvre le « Pha Bang » qui est un Bouddha d’or de 83 cm de hauteur auquel la ville doit son nom.

 DSC01100.JPG

Dans le jardin, nous visitons aussi le « Vat Ho Pha Bang », un grand temple à toits multiples dans lequel il y a un trône qui abritera le « Pha Bang », rappelez-vous c’est le petit Bouddha d’or décrit plus haut. Nous découvrons aussi la collection automobile du roi avec des voitures Lincoln Continental offertes au royaume dans les années 50.

 DSC01101.JPG

 

Après le musée, nous allons en ville où nous voyons des i-phones chinois, de belles copies à environ 50 euros pièce. Le marché de nuit est très agréable, j’achète du thé vert pour offrir aux amis. Il fait lourd, on est tout moites, vivement la douche. Nous essayons de trouver un petit restaurant sympa avec des places en terrasse mais ils sont tous pleins ou alors il y a une large inflation sur le prix de la bière, les prix sont même exorbitants. Faut dire que c’est la ville la plus touristique que nous rencontrons en 17 jours de voyage. Certes, le cadre est sublime, mais faut quand même pas exagérer. Nous retournons donc à celui du midi qui était pas mal. A l’heure du déjeuner, ils avaient oublié de facturer la bière et là, ils nous facturent l’eau que je n’ai jamais bue. Juste avant, nous avons passé une bonne heure en terrasse dans un bar à siroter bière ou thé (eh oui, nous sommes deux voyageurs avec pas tout à fait les mêmes aspirations en matière de boisson dans notre couple, pourtant deux choses sont sacrées, l’heure du thé et l’heure de l’apéro. Alors on s’accommode comme on peut pour satisfaire la petite bande). La musique laotienne était plutôt bonne et on s’est régalés à regarder vivre la rue. C’est une soirée très agréable qui s’annonce.

 DSC01085.JPG

 

Hébergement : Villa Suan Maak

 Réservé via Agoda, Prestations excellentes, beau jardin, au calme, 15 à 20 min à pied du centre, excellent accueil

 Adresse : n° 92 Kingkitsarath Road, Ban That Luang, LuangPrabang LAO PDR

www.villasuanmaak.com

 

Prix : 33 € pour 2 nuits inclus petit déjeuner (pour 2 personnes)


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s