Départ pour le Vietnam, arrivée sous mousson et découverte du Kafka Bookstore

depart-lyonC’est bizarre, sur ce voyage je sais que je pars, je suis super contente à l’idée de repartir sur les routes du monde mais c’est bizarre, je n’arrive pas à rentrer complètement dans la peau d’une voyageuse sur le départ. D’ailleurs, je ne fais mon sac à dos qu’à la dernière minute. Le ciel est grisonnant dans la Drôme et c’est parti pour une première escale à Valence dans notre bar préféré « Le Club » avant de prendre le vol de 18 h à Lyon en direction d’Istanbul. Notre voisine Pauline est toute excitée, elle part pour son premier voyage en Asie direction Singapour et évidemment, les neurones commencent à se mettre en marche et à se remémorer tous les plaisirs de mes précédents voyages en Asie, au Laos, en Thaïlande ou en Inde.

Il est 20 h 30 quand nous atterrissons à Istanbul. L’aéroport est énorme, il y a du monde partout, c’est un centre commercial à ciel ouvert où se succèdent les boutiques, les vendeurs de loukoums, de tabac, de parfums. J’essaie une crème pour les mainscreme toute douce de la marque « La Mer » mais au prix de 232 euros le pot, ce n’est pas pour mon budget. Stef finit par dégoter une terrasse en plein air où il peut fumer, ce sera plus facile pour lui que lors de notre précédent voyage à Cuba où pendant 25 heures il avait du oublié le tabac. Il y a encore 53 vols avant notre départ à 2 h 35 du matin.

 

transit-istambul-2

Stef s’installe sur une moquette et moi je retrouve mon carnet de voyage puis je lis en attendant. Cette année, j’ai choisi d’emmener avec moi un livre de poche intitulé « la fille du train » de Paula Hawkins, un titre très évocateur pour moi qui passe ma vie sur les rails ou presque avec mes 4 heures de trajet quotidien. 3 films plus tard et quelques heures de sommeil (Monster Money avec Julia Roberts et G. Clooney, The Dressmaker avec l’excellente Kate Winslet et Seul contre tous avec Wil Smith sur l’encéphalopathie traumatique chronique, soit une douzaine d’heures plus tard), nous atterrissons à Ho Chi Minch à 16 h 35 et il fait 25 °. L’aéroport est plutôt grand, les démarches douanières se passent rapidement, on change 200 euros pour démarrer notre voyage et en sortant de l’aéroport le chauffeur réservé via l’hébergement nous attend. Il nous emmène dans un super endroit réservé via AirBnb : le Kafka Bookstore.

ho-chi-minh-1-4

C’est une petite librairie magnifique avec des salons à tous les étages, la chambre est ho-chi-minh-1-3grande, propre et super joliment décorée.  Bref, un très bon choix, ce sera l’hébergement le plus cher du voyage (20 euros ou 500.000 dhongs). On se repose un peu et on part à la découverte du quartier bien animé notamment par plein de salons de massage. La guest house est juste en face de l’Hôtel Pullman. Il faut vraiment savoir qu’un tel bijou existe là car il n’y a aucun panneau indiquant la librairie et on y entre par une impasse pas du tout accueillante.

ho-chi-minh-1-2Première surprise : le monde incroyable de scooters. Il y en a au moins 10 fois plus que de voitures. Nous prenons une bière et un jus d’ananas dans le quartier des routards sans le savoir, nous sommes sur la terrasse du « Go2 ». Encore un peu de ballade dans le quartier, et le hasard fait que nous arrivons dans un super endroit, le « Hot Pot Runway », un restaurant où la moyenne d’âge doit être inférieure à 25 ans. C’est un restau hyper bruyant mais c’est une excellente adresse.

ho-chi-minh-1-10

Nous prenons des Hot Pots, en fait ce sont des pots qui chauffent au-dessus d’un feu où brûle un morceau de paraffine. On a un bouillon de légumes dans lequel on fait cuire des crevettes, du poulet et on rajoute des vermicelles de riz, de la citronnelle et d’autres herbes. Stef a un peu de mal à comprendre comment fonctionne la cuisson de ses crevettes mais bon il y est arrivé. Il était très sceptique aussi quand un des nombreux serveurs lui a apporté un grand bol de glaçons dans un verre pour sa bière.

ho-chi-minh-1-11Pas loin de nous, il y a toute une bande de jeunes filles qui fêtent un anniversaire avec un magnifique gâteau décoré de fleurs à la chantilly. Eh bien vous savez quoi ? J’ai eu droit à une part délicieuse de ce gâteau très léger. Pendant que je me régale, il commence à pleuvoir quelques gouttes puis de plus en plus, la pluie va crescendo, il pleuvra toute la nuit .En quelques secondes, tout dégouline dans la rue, que d’eau que d’eau. Tous les scooters sont plus organisés que nous. En deux secondes, ils se vêtent tous de ponchos qui les couvrent bien. On rentrera à la guest house en courant d’un abri de devanture à l’autre,  et on arrivera trempés jusqu’aux os. A peine arrivés, nos hôtes nous attendent avec des serviettes toutes chaudes. Une douche bien chaude et au lit pour récupérer un peu du décalage horaire.

ho-chi-minh-1-13

Hébergement : Kafka Bookstore, via AirBnb, prix 20 euros la nuit ou 500.000 dhongs sur place pour 2 personnes

Page Facebook : https://www.facebook.com/kafkabookstore

Adresse :54/2 Nguyen Cu Trinh, District 1, Ho Chi Minh

 

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s