Le delta du Mékong autour de Can Tho, Vietnam

can-tho-18-1
Cadeaux de la compagnie Futa Bus Line

Après une nuit encore pas terrible à cause des piqûres de moustiques, de Stef qui n’arrête pas de bouger et de mon nerf crural qui se réveillé en pleine nuit, on se réveille vers 6 h 45. Il faut dire qu’ici la vie commence très tôt. Dès 6 heures, les échoppes ouvrent et il y a du bruit. Une navette nous récupère devant la guest house à l’heure pile convenue et nous emmène à la gare routière de la Compagnie Futa Bus lines à l’extérieur de la ville. Notez bien ce nom, c’est une compagnie qui assure un max. Le départ est prévu pour 8 heures, il fait beau, le ciel est nuageux aujourd’hui. Avant de partir, on nous offre même une bouteille d’eau à chacun et une lingette rafraichissante au logo de la compagnie de bus. De plus, le wifi fonctionne à fond dans le bus. Après 3 h 30 de route, nous voilà à Can Tho.

can-tho-18-2

Les paysages traversés sont toujours aussi jolis, des rizières, des canaux à gogo, des bateaux partout et des maisons sur pilotis. La gare routière est excentrée mais au Vietnam pas de panique, la compagnie de bus a tout prévu. On nous dirige vers un mini bus et le chauffeur nous dépose devant la guest house. Petit instant de panique, je reçois un mail de Booking me disant « L’hôtel 17 de Can Tho nous informe que vous n’avez jamais dormi chez eux. Qu’avez-vous fait ? Et là je réalise que je me suis trompée de jour, j’ai réservé pour la veille. Du coup, vite fait bien fait on réserve un autre hébergement depuis le bus (ah les miracles du wifi dans un bus vietnamien) et on choisit « Than Ha Guest House pour la nuit à 20 dollars la nuit avec le petit déjeuner à 3 dollars inclus. Le bus nous dépose à l’entrée de la ruelle où se trouve cet hôtel qui s’avèrera être une superbe découverte.

can-tho-18-4
Pause snack chez Madame Ha

Nous sommes accueillis par Madame Ha en personne, une sacrée dame de 44 ans qui comprend tout de suite que nous avons réservé 2 heures plus tôt en nous voyant débarquer. L’entrée de sa maison est très propre, bien décoré et Madame Ha nous invite à prendre place sur le canapé en bois en attendant que notre chambre soit prête. Pour nous faire patienter, elle nous offre des fruits frais (ananas et papayes) ainsi qu’une boisson type thé glacé au citron, un délice. Elle nous donne un plan de la ville et nous indique les trucs à faire et à voir, bref un super accueil. En excellente commerçante, elle nous propose de nous vendre 2 excursions, une pour l’après-midi et une pour le lendemain sur les canaux. Je lui dis que le prix est bien trop cher pour nous et qu’on ne fera que la promenade du matin qui va aux marchés flottants avant de prendre l’avion. Du coup, elle me propose les deux sorties à moitié prix, on s’en sort pour 40 dollars au lieu de 90 dollars prix de départ pour les deux.

can-tho-18-5
Ruelle devant la guest house

Elle profite de mon anglais pour que je l’aide à répondre à des demandes de réservation sur AirBnB de professeurs indiens qui veulent séjourner chez elle. Mais elle ne les veut pas car elle pense que les Indiens sont trop bruyants. Après vérification de ma traduction avec Google traduction, elle est satisfaite et pour me remercier, elle m’offre des bananes et du thé au jasmin. Cette femme est vraiment incroyable. C’est une véritable femme d’affaires. Elle parle anglais mais ne l’écrit pas, elle a été à l’école seulement 5 années, elle a commencé sa vie professionnelle en étant bâtelière à la force de ses bras bien puissants comparés aux miens. Aujourd’hui, elle a une maison d’hôtes très belle et hyper bien agencée et entretenue. Elle me raconte qu’elle n’est pas mariée, qu’elle a 44 ans et qu’elle a tout choisi toute seule. Elle a surveillé le chantier elle-même et a choisi toute la déco. Vraiment bravo, une belle aventure humaine de promotion sociale. Madame Ha me montre son cahier où elle a noté toutes les situations possibles de traduction pour la guest house en vietnamien et en anglais du style « Merci pour votre réservation, souhaitez-vous une chambre à un ou 2 lits ?, êtes-vous une famille ou voyagez-vous entre amis ?

Nous nous posons un peu dans notre chambre qui est belle, propre, grande, on achète sur Internet nos billets d’avion pour la suite du voyage, nous irons et à Hue et à Hoi An, je suis ravie mais nous devrons revenir pour poursuivre notre périple au nord du Vietnam. Pourquoi pas une combinaison Vietnam Laos ? A voir.

can-tho-18-6

can-tho-18-7
Selfie dans le delta

Il est 15 heures, nous avons rendez-vous à la guest house pour partir découvrir le delta du Mékong avec une batelière non moins charmante qui vient nous chercher et nous amène à son bateau ou du moins à sa barque. Elle connaît très bien la rivière et navigue tout en douceur pour éviter de prendre les vagues des gros bateaux qui sont fort nombreux. Notre batelière du jour porte une tunique rouge à pois blancs assortie d’une veste violette qui lui va à ravir ainsi que le traditionnel chapeau conique. Beaucoup de bateaux alentour ont un œil noir peint sur fond rouge à l’avant. C’est bien agréable car la promenade n’est que pour nous, alors profitons de l’instant.

can-tho-18-8
Prêts pour nous suivre dans le delta ?

Tout d’abord, nous nous dirigeons vers une briqueterie avec de gros fours qui fonctionnent. Un bateau est amarré dans un bras latéral de la rivière prêt à être chargé de milliers de tuiles. D’abord ils font les briques en argile puis ils les cuisent dans les fours. Je suis impressionnée par la hauteur et la contenance des fours.

can-tho-18-13

Notre batelière reprend les rames et nous voilà repartis le long des canaux où nous partons observer la vie tranquille des pêcheurs, des bateliers et des habitants qui vivent là sur les berges voire sur l’eau. Nous voyons une marinière faire sa vaisselle puis sa lessive à l’arrière d’une barge juste au-dessus de l’eau. Elle est accroupie sur une plate-forme minuscule, je pense que je ne pourrai pas tenir plus de 3 minutes dans cette position. Tout cela me rappelle un peu la vie du Kérala mais il manque les couleurs et la végétation n’est pas tout à fait la même non plus.

can-tho-18-57

Les habitants semblent quitter la berge les maisons à tôle ondulée pour s’installer quelques mètres plus haut dans de vraies maisons. Nous faisons une petite promenade à pied et tout le monde nous sourit ou nous salue. Nous retrouvons notre bateau quelques encablures plus bas. La balade est agréable et bien reposante, no stress, on profite juste du moment. Nous rentrons à Can Tho vers 18 heures et faisons un tour en ville.

can-tho-18-62

Plus tard, nous allons au marché dans lequel nous tombons par le plus grand des hasards sur le restaurant que nous avions sélectionné dans les guides : le Café Sao Hom ; le cadre est superbe car le restaurant est ouvert sur le fleuve, il est éclairé par des lanternes et est installé dans l’ancien marché de Can Tho. Le service est plutôt stylé. Pour une fois, nous décidons de casser la tirelire et nous nous laissons tenter par les suggestions du chef. Stef prend un menu à 250.000 dongs (environ 10 euros pour un restau gastronomique) et moi je choisis un menu végétarien avec pas moins de 6 plats différents. Bien évidemment, j’ai les yeux bien plus grands que mon ventre et ne peux tout finir même si c’est excellent et que nous n’avons rien dans l’estomac depuis le matin à part quelques fruits. De nouveau mon estomac me joue un tour et je dois vite courir vers les toilettes en urgence. Je pense que c’est lié aux glaçons du jus de fruits pris plus tôt à la guest house.

can-tho-18-86

Au menu ce soir, de la soupe à la tomate, des crevettes à la bière, du porc au caramel pour Stef et moi j’ai droit à une excellente soupe aux fleurs de potiron, à des pâtés impériaux veggie et des légumes au lait de coco curry. Un véritable festin ! Et pour couronner le tout, un must en dessert, des bananes flambées à l’alcool de riz (saké). Petite balade digestive et hop au lit, il est déjà 22 heures mais nous devons nous réveiller à 4 heures 30 du matin pour notre sortie au marché flottant. Autre activité pour les touristes mais cela ne nous tente guère, sur la rivière il y a d’énormes bateaux qui sont en fait des « diners croisières », ils font un raffut du diable mais cela ne nous tente absolument pas.

can-tho-18-88

 

Can Tho, Vietnam, Vendredi 18 novembre 2016

 

Hébergement : Thanh Ha Guest House

Adresse :118/14 Phan Dinh Phung , Can Tho, Vietnam

Résa via Booking ou AirBnB

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s