Les tombeaux impériaux de Hué et la ville moderne

hue-22-1Au programme de la journée, c’est la visite des tombeaux impériaux avec un des chauffeurs de la guest house. Nous avons sélectionné 4 sites : le tombeau de Ming Mang, le tombeau de Khai Dinh, le tombeau de Tu Duc  et les arènes impériales. Au départ, nous voulions louer un scooter et le faire en moto mais vu la mauvaise signalisation, nous avons choisi la facilité avec un chauffeur. Petite minute culturelle : Entre 1802 et 1945, il y a eu 13 souverains qui ont pris place sur le trône du Vietnam. 7 d’entre eux ont leur mausolée au sein de parcs aménagés dans des endroits magnifiques où la sérénité est le maître mot. C’est là que je vous emmène aujourd’hui.

Premier arrêt au Tombeau de Ming Mang qui est le plus éloigné à une douzaine de kilomètres au sud de Hué. L’empereur Ming Mang dessina lui-même les plans de son vivant mais mourut avant la fin des travaux en 1840. L’ensemble est hyper harmonieux avec la nature dans un cadre paysager très beau le long d’un axe de 700 mètres de long au bout duquel se trouve le tombeau à proprement parler. Il y a une quarantaine de bâtiments (palais, pavillons, temples…). A l’entrée, il y a des statues de mandarins, éléphant et cheval et des rampes de dragons.

hue-22-8

La Porte de la Vertu éclairée en bois peint rouge et jaune donne accès à la deuxième esplanade d’honneur. Autour, il y a les temples de culte des mandarins civils et militaires. On voit des restaurateurs en train de bosser et de faire des poutres rondes à partir de planches rectangulaires.

hue-22-18

Il y a de très beaux papillons sur les fleurs, plantes et bonsaïs. Le Pont de l’Intelligence sépare le monde des vivants de celui des morts. Tout au bout derrière une enceinte circulaire sacrée de 285 mètres et d’une hauteur de 3 mètres se trouve le tombeau de l’empereur. La porte de l’enceinte était ouverte une fois par an à la date anniversaire de sa mort. Le paysage tout autour de nous est bucolique à souhait.

hue-22-28

Nous nous rendons ensuite au Tombeau de Khai Dinh qui est le dernier à avoir été construit. Khai Dinh est l’avant dernier empereur à avoir régné entre 1916 et 1925. Ce tombeau est unique car le béton y a été utilisé ainsi que des ardoises et il est très largement inspiré de l’architecture européenne. Ici, pas de parc mais une construction sur 3 niveaux à flanc de colline. Je trouve l’ensemble très mégalo et très kitsch, perso je déteste ce style, Stef adore le côté baroque.

hue-22-58

hue-22-70

Par contre dans la salle du tombeau, il y a un très beau buste en bronze fondu en France grandeur nature de l’empereur. Beaucoup de décors sont faits à base de morceaux d’assiettes ou de bols.

 

Changement de décor complet pour le tombeau de Tuc Duc qui régna de 1848 à 1883. C’est une véritable résidence de campagne dans un cadre enchanteur au milieu des pins. Le parc fait près de 12 hectares, il est agrémenté de plans d’eaux. On longe un lac puis on prend un escalier vers le Palais de la Modestie qui servait de bureau à l’empereur lors de son vivant. A l’arrière, un petit théâtre et des salles d’attente pour les mandarins. C’est bâti sur le même modèle que pour tous les empereurs de la dynastie N’Guyên mais ici, le tombeau est un leurre. Il est vide de tout corps, l’empereur ayant été enterré ailleurs avec paraît-il un trésor.

hue-22-78-3

La légende dit que tous ceux qui auraient assisté aux funérailles auraient été exécutés pour éviter toute profanation. On dit même que toutes les personnes présentes étaient des sourds-muets qui auraient été renvoyé dans leur village avec interdiction de revenir sur Hué. Un guide qu’on a entendu avec un groupe de touristes espagnols aurait ajouté une 3ème version à cette affaire : Les 200 personnes présentes le jour de l’enterrement se seraient volontairement donné la mort par respect et fidélité à l’empereur et auraient emporté le secret du lieu du vrai tombeau dans leur propre mort.

Sur le chemin de retour vers Hué, nous nous arrêtons au village où ils font des bâtons d’encens et les chapeaux coniques. Nous avons droit à une démonstration très intéressante. Au départ, nous avons un bâton en bambou dont le bout est trempé dans une solution naturelle colorée. Puis, le bâton est roulé dans une espèce de pate assez molle parfumée à la citronnelle, à la cannelle ou au bois de santal en se servant d’une truelle.

Hue 22-77.JPG

Dans les rues, il y a des bouquets d’encens en train de sécher et c’est fort joli. On nous offre du thé vietnamien au jasmin.

 

hue-22-119Pour terminer la matinée, nous nous arrêtons aux anciennes arènes impériales où se déroulaient les combats de tigres contre les éléphants qui gagnaient la plupart du temps. Elles sont plutôt bien conservées. Pas loin de là, il y a des petits temples dans la forêt et nous allons les visiter. Stef récupère un bout de plante style misère sauvage pour en faire des boutures. En rentrant à l’hôtel, de nouveau on m’offre un thé au jasmin et là je me rends compte que Miss Catastrophe l’étourdie a encore frappé. J’ai perdu mes lunettes de vue dans les visites et je ne sais pas où je les aies posées, toujours est-il qu’elles ont bel et bien disparu. Heureusement qu’une collègue m’avait dit avant de partir « Pense à prendre une paire de rechange » dans ton sac à dos !!!

hue-22-120

Hier, je vous parlais de la ruelle de notre hôtel et de son super restaurant au « Nina Café ». Aujourd’hui nous déjeunons dans le « Family Restaurant » juste à côté de la guest house. Ici toute la famille s’affaire aux fourneaux, de la petite fille à la grand-mère et ça vaut le détour.

hue-22-126

L’après-midi, nous partons visiter la ville moderne de l’autre côté de la rivière mais il n’y a rien, absolument rien qui vaille le coup de faire le déplacement. Il n’y a que des boutiques pour unique décor. Par contre, un truc marrant, ici les dentistes ont pignon sur rue et attendent le client assis tranquillement sur un siège devant leur porte. Quand un patient se présente, il entre dans le cabinet et le dentiste tire le rideau donnant sur la rue car sinon tout serait vraiment visible de l’extérieur.

 

hue-22-127

On traverse le Pont Eiffel et en se baladant sur les quais, nous voyons enfin les fameuses barques à tête de dragon. Une jeune fille de 22 ans vient entamer la conversation avec moi et nous nous régalons à échanger toutes les deux. Pendant ce temps-là, Stef s’amuse à jouer avec son appareil photo et avec les couleurs changeantes du pont. Un vrai défi artistique !!!

hue-22-132

Mardi 22 novembre 2016, Hué, Vietnam

 

 

Hébergement : Sunny A Hotel

Adresse : 17/34 Nguyen Tri Phuong, Hue

Site web : http://www.booking.com/hotel/vn/sunny-hue.fr.html

Conseil sur les restaurants sympas : Nina Café, the Family Restaurant, le Ganesh Restaurant


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s