Ballade pédestre dans Rangoun, été 2017

Aller 03-1Après 10 h de vol depuis Vienne en Autriche avec l’excellente compagnie Austrian Airlines, nous atterrissons à Bangkok en Thaïlande. La ville est sous le brouillard et sous une chaude torpeur mais nous ne sortons pas de l’aéroport car nous avons une correspondance pour Yangoon. Le début de voyage est extrêmement fatigant et je suis vannée, je dors littéralement debout et baille à qui mieux mieux. Il reste à faire encore 1 h 50 de vol depuis Bangkok, les hôtesses de l’air nous accueillent avec un grand « Mingelaba » (ce sera le seul mot birman que je retiendrai de tout le voyage). Il est tard mais le bureau de change est encore ouvert, par contre nous ne pouvons échanger que 100 euros, soit près de 159.500 kyatts. Nous prenons un taxi (10.000 kyatts, 6.25 euros) pour nous rendre à l’hôtel réservé via Agoda, nous sommes à Agga Bed & Breakfast (prix, 18 euros la nuit).

Yangoon 5-89

L’accueil est excellent, tout est très propre mais la chambre est plutôt basique avec ses murs en carrelage blanc et sans aucune fantaisie. Nous profitons du wifi pour télécharger Maps.Me qui nous servira énormément lors de ce 5ème voyage en Asie après avoir été en Inde deux fois, au Laos et en Thaïlande, au Cambodge et au Vietnam. Malgré les 23 heures de trajet, nous prenons le temps de nous offrir une petite bière, la « Myanmar ».

Yangoon 04-2

 

Après une nuit où mon estomac s’est tordu dans tous les sens (j’ai une gastro alors que je n’ai pas encore mangé de plats asiatiques, faut le faire quand même !!!), me voilà prête à déambuler dans les rues de Rangoun en petite forme. En 2005, Rangoun a perdu son statut de capitale du pays pour la ville de Naypyitaw plus au centre du pays. Depuis la 11è Rue où nous logeons, nous allons à pied jusqu’à la Pagode Sulé. Première impression,

 

Yangoon 5-69

Rangoon est un marché à ciel ouvert comme d’ailleurs beaucoup de villes en Asie. Mais ici, c’est tranquille, personne ne nous pousse à acheter quoi que ce soit et nous avons droit à beaucoup de sourires.

Yangoon 05-9

 

Yangoon 05-8

Premier cours de cosmétique birman : Ici, les femmes  se mettent du thanaka sur les joues ; c’est une pâte jaune pâle d’origine végétale que l’on applique sur la peau. Les Birmanes tirent d’une écorce ce cosmétique traditionnel. On m’a dit que cela avait des vertus de protection contre le soleil, que ça hydratait bien la peau, notamment ça évitait le dessèchement cutané et cela rendait la peau plus douce. Certaines femmes font des dessins circulaires sur leur peau avec le thanaka. Sur les marchés, on voit d’ailleurs beaucoup de buchettes à vendre mais aussi toutes sortes de fruits exotiques : durian, ananas, longanes, ramboutans.

Yangoon 5-41

 

Il y a de très beaux bâtiments dans Rangoun, certains sont rénovés mais beaucoup auraient besoin d’un bon rafraîchissement. Cette ville a dû être magnifique il y a de cela quelques décennies.

 

La Pagode Sulé a été entièrement redorée en 2016. Le socle est de forme octogonale et s’organise autour d’un stupa de près de 50 mètres de haut. L’entrée coûte 3000 kyatts, soit 1.87 €. Notre déambulation autour du stupa nous plaît bien. Comme il a plu il n’y a pas très longtemps (nous sommes en période de mousson), le sol est très glissant et pieds nus, ce n’est pas évident par endroits. Les Britanniques longtemps présents en Birmanie avaient choisi de faire de la Pagode Sulé, le point zéro de toutes les distances mesurées en Birmanie.

 

Attention en sortant, le carrefour est très dangereux pour traverser à pied. Nous passons devant le City Hall ou Hôtel de ville, un beau bâtiment tout blanc dessiné par un architecte birman et nous allons au Parc de l’Indépendance où nous nous reposons un peu après notre longue marche. L’air est lourd et je n’arrête pas de bailler. Puis, nous descendons vers le port tout proche en passant devant de beaux bâtiments coloniaux de l’ancienne Rangoun britannique aux façades délavées. Nous passons devant la jolie église baptiste toute blanche bâtie en 1830, devant la Haute-Cour toute en brique dotée d’un clocher, devant l’Hôtel des Douanes ; nous longeons la Capitainerie et faisons demi-tour au niveau du Strand Hôtel qui est le plus prestigieux des hôtels de la ville et qui a retrouvé sa splendeur d’antan. Beaucoup de maisons devaient être magnifiques mais on sent l’humidité sur les murs extérieurs et certaines sont plus que « délabrées ».

Yangoon 5-39

Avant de rentrer à la Guesthouse où je m’écroule plus de 3 heures tellement je suis fatiguée, nous visitons un Temple chinois sur le chemin de retour. Après ma grosse sieste, nous prenons un taxi (3000 kyatts, soit 1.87 €) jusqu’à la gare Centrale où nous voulons repérer le départ de la Circle Line pour le prendre lors de notre séjour. Rien ou presque n’est écrit en anglais mais on découvre que le train part du quai 6-7.

Yangoon 5-68

 

De là, nous redescendons à pied vers le Marché Zogyoke Aung San mais il est fermé quand nous arrivons. Juste en face, il suffit de traverser la rue, nous entrons dans le nouveau temple du shopping construit il y a seulement 4 mois et qui fait briller les yeux de ses visiteurs birmans. C’est un immense centre commercial ultra moderne appelé « New Bog Yoke Market » où se pressent beaucoup de birmans mais peu achètent. Il y a une animation autour d’un rouge à lèvres de la marque « Super Red » et beaucoup de fans se tordent le cou pour tenter d’apercevoir la dernière actrice à la mode. Bien sûr, toutes les grandes marques internationales sont présentes et le centre est clinquant neuf et bien aéré. Des baskets en forme de doigts de pied me font délirer.

 

 

Yangoon 5-76Juste en face du centre, nous pensons visiter la belle cathédrale anglicane mais elle est fermée pour cause de nettoyage. Aussi, nous rentrons à pied en prenant d’autres ruelles avec encore des marchés où se mêlent les fruits, les légumes, les poissons, les tissus et grâce aux tags qui sont dessinés sur la porte d’entrée, nous entrons dans un bar branché à 2 rues de notre guest house (entre la 11ème et la 14ème rue) qui s’appelle « The Basement ». Nous y prenons un verre puis nous mangeons dans la 12ème rue juste à côté de la guest house qui s’appelle « Agga Youth Hostel ». C’est fort correct et pas cher du tout, moins de 3 euros. Après une courte pause à notre hôtel, nous retournons au Basement car ce soir il y a un concert jazzy annoncé mais en fait le groupe reprend des morceaux pop. Les musiciens jouent du clavier, du violon, du saxophone et il y a avec eux une chanteuse à la voix veloutée et qui a du swing. La soirée est très agréable tout en sirotant un mojito ou une bière. Je suis tellement fatiguée que j’oublie de remuer mon verre et mon mojito est très fort au départ puisque le rhum est concentré sur le dessus et à la fin j’ai l’impression de boire de l’eau glacée à la menthe.

 

Yangoon, 5 août 2017

 

Hébergement : Agga Bed & Breakfast, résa via Agoda, 18 euros la nuit via Agoda

Excellent accueil, chambre basique, propre, petit déjeuner inclus mais léger (œufs et toasts, café)

Adresse : n° 83, 11th street (Middle), Lanmadaw Township, Yangon

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s