La pagode Shwedagon, merveille de Rangoun

Yangoun 6-1Au réveil, le temps est humide et ne s’annonce pas terrible sur Rangoun dans les jours qui viennent. Aussi, nous décidons de prendre un avion et de monter jusqu’à Mandalay où les conditions météorologiques ont l’air mieux. Nous trouvons un billet d’avion chez Myanmar Airlines en dernière minute à 88 euros par personne. Nous n’avons prévu aucun itinéraire, alors ce sera de l’improvisation tout au long de ce voyage. Rien n’est plus facile maintenant de voyager quand il y a le wifi un peu partout. Il a plu cette nuit et l’atmosphère est plutôt humide. Rien d’extraordinaire pour déjeuner, café, œuf frit et 2 petits toasts avec de la confiture de fraise sans goût. Mais j’ai quelques sachets de thé que j’avais mis dans mon sac à dos, alors me voilà de bonne humeur et prête à découvrir Rangoun.

Yangoun 6-50 

Au programme d’aujourd’hui, la Pagode Shwedagon qui est le sanctuaire le plus sacré et le plus connu de Birmanie. C’est assez loin de notre Guesthouse, on prend donc un taxi et la course coûte seulement 3000 kyatts, soit 1.87 euro. Ici pas de tuk tuks comme dans la plupart des villes en Asie mais des taxis, il y en a à tous les coins de rue, il suffit de lever la main dès qu’un arrive dans la rue. Les vendeurs de journaux se trouvent un chemin entre les voitures pour proposer les hebdos directement aux fenêtres des conducteurs.

Yangoun 6-9

Nous remarquons qu’à Rangoun, beaucoup d’hommes portent le le longji, c’est une longue jupe à carreaux qu’ils nouent sur le devant. C’est dimanche et il semblerait que toute la ville monte à la Pagode, d’ailleurs 3 voitures sur 5 sont des taxis reconnaissables à leur plaque d’immatriculation rouge. J’espère pouvoir entrer à la pagode sans encombre car ce matin j’ai mis une jupe juste au-dessus du genou mais j’ai fait attention à porter un tee-shirt à manches courtes. En effet, en Birmanie, on laisse ses chaussures à l’entrée des pagodes et des temples et on oublie les shorts, chemisiers spaghettis comme ils disent, bref on est sensés ne pas mettre de débardeurs mais ils sont plutôt tolérants pour les touristes. En fait, j’ai toujours un foulard dans mon sac et ainsi je peux vite le mettre sur les épaules. Nous entrons sans problème par l’entrée Est mais Stef a oublié son couteau dans le sac, il est détecté par le radar du portique et doit le récupérer à la sortie.

Yangoun 6-11

Un seul mot me vient à l’esprit pour dire ce que je ressens dans ce fabuleux endroit INCONTOURNABLE : Magique. C’est magnifique où qu’on regarde. Il y a énormément d’affluence aujourd’hui et c’est un vrai spectacle d’observer la foule, les familles, les enfants. De façon générale, les Birmans circulent dans le sens des aiguilles d’une montre ; ils s’arrêtent pour prier, faire des offrandes, se recueillir, se prendre en photo…

 Yangoun 6-25

Nous nous régalons juste de déambuler sur la terrasse autour du stupa central et d’observer ce qui se passe ; C’est un vrai spectacle et je souris beaucoup en croisant les regards de toutes ces personnes. Le stupa central de près de 100 mètres de haut est incroyablement beau, le haut du dôme est en forme de cloche. La partie supérieure serait décorée de près de 5000 diamants et de plus de 2000 rubis. N’oublions pas que nous sommes en Birmanie, rappelez-vous le livre de Joseph Kessel « La vallée des rubis », un pur bijou de littérature.

 Yangoun 6-30

C’est un vrai plaisir que d’être là, de discuter avec des gens qui viennent nous voir. Des femmes appartenant à la même confrérie m’offrent une très belle fleur blanche que je dépose sur le bouddha correspondant à mon jour de naissance, le mardi. Beaucoup de Birmans déposent des offrandes de fleurs ou d’eau sur le pilier de leur jour de naissance. C’est tellement beau qu’on prend beaucoup de photos et notamment de beaux portraits. En voici quelques-uns pour partager avec vous tous.

Yangoun 6-43-6

Il y a un nombre impressionnant de stupas autour du stupa principal, des temples, des salles de prière et de petits pavillons.

Yangoun 6-52

 

En sortant de la pagode (il y a 4 entrées correspondant aux points cardinaux), nous passons devant les deux grands « Chinthes » qui gardent l’entrée. Ce sont des chimères de près de 9 mètres de haut mi-lions mi-dragons et je les trouve séduisants et fiers d’assurer la garde de la pagode.

 

 

Yangoun 6-61Un jeune birman nous propose de nous prendre en photo devant l’entrée et nous observons des artisans travailler le bois dans la même rue, notamment un très beau jeune garçon au sourire ravageur. Tout à coup, il se met à pleuvoir des cordes, nous nous mettons à l’abri devant une maison où le propriétaire vient nous dire de nous installer à l’intérieur et nous porte des chaises en attendant la fin de la pluie. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, le marché est recouvert de bâches en plastique et reprend son cours comme si de rien n’était. J’achète un parapluie, ce qui s’avèrera être un achat bien utile en cette saison et nous poursuivons notre promenade vers le parc tout proche.

Le ciel se lève, nous déjeunons rapidement à l’entrée du parc pour 4600 kyatts boissons comprises, soit 2,87 euros. Dans ce parc, les pédalos sont très kitschs, ce sont des cygnes à toit couvrant.

 Yangoun 6-67

Nous prenons un taxi pour redescendre en ville vers le « Bog Yoke Market » fermé la veille pour 2000 kyatts (75 centimes). C’est un immense marché couvert, nous montons dans les étages voir travailler les nombreuses couturières mais aussi des ouvriers qui sertissent des pierres précieuses. Stef comme d’habitude adore se ballader au milieu des pierres. Il y a énormément de jade, de rubis et de l’ambre et j’en profite pour compléter ma collection de boucles d’oreille en jade et en lapis. La visite se poursuit dans ce marché haut en couleur et nous rentrons à pied par le quartier chinois.

 

En chemin, nous nous arrêtons dans le dernier endroit à la mode « The Parisian » où je savoure un thé au jasmin (0.35 cts d’euro). Les brioches et autres gâteaux ont un succès fou, on se croirait presque dans un salon de thé européen. Dans ce quartier, nous sommes toujours autant étonnés par les maisons qui pourraient être magnifiques moyennant un petit ravalement. Ca me fait toujours aussi bizarre de voir tous les fils électriques s’entremêler dans les rues.

Yangoun 6-72

Après une petite pause à l’hôtel, il est l’heure de dîner. Ce soir, nous allons chez « Mr Chef Restaurant » à 5 minutes à pied de la Guesthouse (à gauche en sortant puis à droite, traverser l’avenue, juste à côté du Cinéma Sanpya). C’est un restaurant moderne avec une belle décoration, la climatisation est un peu fraîche et les plats sont servis dans de très belles assiettes. Certes, c’est un peu cher pour ici (8000 kyatts, 5 euros à 2). Mais pour un « Malaysian fried Noodle » et un « Rice with chicken coconut », c’est un vrai régal pour les yeux et aussi pour les papilles.

Yangoun 6-74

 

Petite promenade digestive dans le quartier encore très animé à 21 h 30. Il semblerait que beaucoup de Birmans achètent leurs repas tout prêts ou mangent dans la rue.

 Yangoun, 6 août 2017

 

 

Hébergement : Agga Bed & Breakfast, résa via Agoda, 18 euros la nuit via Agoda

Excellent accueil, chambre basique, propre, petit déjeuner inclus mais léger (œufs et toasts, café)

Adresse : n° 83, 11th street (Middle), Lanmadaw Township, Yangon


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s