Deux jours de douce tranquillité à Mindat dans les montagnes de l’Etat Chin

Mindat 15-5
Maison traditionnelle à Mindat

La vie en altitude commence de bonne heure. Dès 6 h 30 le matin, il y a du mouvement dans la rue juste sous nos fenêtres. Certains sont d’ailleurs déjà partis à la messe puisqu’il paraît que la première messe matinale commence à 6 heures du matin. Le petit déjeuner servi par notre charmante hôtesse Monica est royal, elle prépare elle-même son café, et son thé vert en libre-service est le meilleur que j’ai bu jusque là au Myanmar. Elle nous sert des œufs, du pain brioché, de la margarine, de la confiture, une soupe toute douce que j’apprécie et pourtant d’habitude, la soupe au réveil ce n’est pas du tout mon truc. Là, il s’agit d’un mélange maïs citrouille, et c’est bien bon ; Je n’aurais jamais eu l’idée d’une telle composition et pourtant les deux goûts se marient bien. Pour terminer cet excellent petit déjeuner, Monica nous propose un délicieux ananas bien frais.

 

 

Mindat 14-39
Coin prière chez Monica

Après ma douche, je m’installe un petit moment au salon du 1er étage devant un autel dédié à la Sainte Famille. Dommage qu’il n’y ait pas d’autres touristes car ce serait sympa comme endroit pour échanger et partager un moment. Il est 8 h 30 et nous partons à la recherche d’un ticket de bus pour la suite du voyage. L’agence est juste en face du marché et le billet de retour pour descendre sur Pakkoku coûte 14600 kyatts à deux (9 euros). Il y a déjà du monde au marché mais les femmes au visage tatoué sont déjà remontées dans leurs villages de montagne nous semble-t-il.

Mindat 15-7-2
Maison sur pilotis avec vue imprenable

Aussi, nous décidons de partir au hasard de nos pas et nous prenons le chemin qui part juste de derrière le marché et qui serpente vers des hameaux en amont du village de Mindat. En fait, c’est une super idée car nous verrons plein de choses intéressantes dans notre pérégrination et le tout dans un merveilleux paysage de verdure. La montagne autour du Mont Victoria est très belle. Nous sommes partis pour une balade à pied de près de quatre heures. Nous avons de la chance et croisons deux femmes au visage tatoué en pleine discussion. L’une d’entre elles a une quenouille dans la main et file un écheveau de fil doré. Stef regarde dans son panier en osier et lui rend un grand service. En effet, une chenille commençait à dévorer son fil tout neuf.

Mindat 15-6
Deux fileuses au visage tatoué
Mindat 15-11
Femme tatouée triant ses grains

Un peu plus loin, une autre femme tatouée est tout sourire et trie du millet devant chez elle. La plupart du temps, les maisons sont sur pilotis, on se demande comment elles tiennent avec la forte pente qu’il y a. Elles semblent accrochées au flanc de la montagne. Ici, le moindre espace accessible est occupé pour faire pousser du maïs, des courges, et de très belles fleurs, notamment des hippoestes géants, quelques rosiers, des dahlias et de belles cactées.

 

Mindat 15-9
Chez moi la même plante est minuscule

 

Beaucoup de familles élèvent des poules, des canards et bien souvent, il y a une truie dans un enclos en bois au fond du jardin. Nous passons devant le Couvent Saint Michel bien coloré et nous nous rendons ensuite au Musée Chin qui s’avère être une très belle découverte et fort intéressante. L’entrée coûte 2000 kyatts par personne (1.25 euro) et un guide parlant très bien l’anglais nous accueille. Dans le musée, il a entassé toute une collection d’objets ethnographiques ayant appartenu à sa famille, notamment à son grand-père qui était chamane et animiste mais aussi à la communauté Chin.

Mindat 15-24.JPG
Totems de sacrifice

Tout près de l’entrée sont exposés des totems sculptés d’environ 1.80 m de haut. Leur nombre correspond au nombre de sacrifices d’animaux (des buffles essentiellement) qu’il y a eu dans cette maison. A l’intérieur du Musée, il y a un nombre impressionnant de crânes d’animaux tués par le grand-père (2 ours, 3 tigres, des cerfs, des buffles, des singes par dizaines).

Mindat 15-25
Entrée du musée Chin

Il y a des colliers et des bracelets magnifiques qui ont plus de 1000 ans. On trouve également des anciennes pièces de monnaie anglaise et japonaise du temps où la région était occupée par ces populations guerrières. Des jarres à vin en bois de palmier sculpté et creusé sont exposées. Le vin est gardé 6 mois à un an pour fermentation. Celle-ci est arrêtée avec de l’eau chaude.

Mindat 15-28
Avec notre guide et des crânes
Mindat 15-29
Piercings colorés

Ce musée tout petit mais passionnant a été construit en 2016 grâce à la visite de 1000 visiteurs étrangers qui ont payé un droit d’entrée. En sortant du musée nous nous étonnons de voir une dalle ressemblant fortement à un dolmen. C’est là que sont exposés les morts avant leur crémation. La famille et les amis dansent autour du corps ; des coups de fusil sont tirés en l’air en hommage au défunt.

Mindat 15-34
Enfants jouant au lance-élastiques

Après la visite du musée, nous reprenons notre périple vers le bas du village dans des dédales de sentiers. Des enfants jouent dans la rue avec des élastiques et un lance-pierres. Ils ont vraiment l’air de bien s’amuser. Nous poursuivons notre ballade et regardons la vie quotidienne autour de nous. Un professeur quitte même sa classe pour venir discuter avec nous.

Mindat 15-43
Entrée d’une école birmane, des tongs et des parapluies

Tout près de la guest house, nous croisons une femme âgée qui porte d’énormes piercings de 4 à 6 cms de diamètre en bambou et cela ne fait pas loin de 10 cm de long. A l’intérieur des piercings, il y a une décoration de fleurs.

Mindat 15-46
Femme Chin au visage tatoué et aux beaux piercings

Un peu de repos, de lecture, de lessive et vers 15 heures, nous repartons au marché acheter des fruits. Puis nous partons encore pour deux bonnes heures de marche sur des chemins où nous sommes les seuls touristes. A Mindat en fait il n’y a pas grand-chose à faire si ce n’est se balader au hasard, rencontrer des gens et voir de super paysages de montagne mais c’est très agréable. Les gens sont souvent surpris de nous rencontrer, on prend même des raccourcis vraiment casse-gueule et à la fin de la journée, ça tire sérieusement dans les mollets et les cuisses. En soirée, nous mangeons dans une petite gargote en contrebas du village sur la route principale, c’est formule plat unique, en fait il y a plein de petits ramequins d’accompagnement avec du riz, c’est tout à fait correct pour le prix que nous payons (5000 kyatts à 2, soit un tout peu plus de 3 euros. Le vent se lève sur la montagne et il commence à faire bien frais, il est grand temps de rejoindre la couette.

Mindat 15-55
Maison typique à Mindat

La vie reprend le lendemain dès 5 heures 30 du matin. Dehors, le froid s’est levé pendant la nuit et le ciel est tout gris. De nouveau nous avons droit à un énorme petit déjeuner avec du thé, du café, une assiette de frites maison, des toasts, des œufs de poule de la maison, une pomme. Après je traîne près de deux heures dans la maison un bouquin devant les yeux et le chat de la maison tranquillement installé sur mes genoux. Le temps ne nous tente guère pour sortir prendre l’air tellement il fait frais et pluvieux. Deux heures 30 plus tard, nous nous décidons à sortir et partons vers le bas du village du côté de l’hôpital tout rutilant de neuf. Ce matin, nous avons de la chance, nous croisons deux femmes tatouées aves des tatouages magnifiques sur le visage avec des points collés les uns aux autres.

Mindat 16-5
Encore des totems

Nous passons devant une école et nous entendons les enfants réciter, du moins « psalmodier » leurs leçons, ça nous surprend toujours autant. Les premières gouttent arrivent, le brouillard envahit l’horizon, on ne voit presque plus la pagode qui nous sert de repère. Il est près de 11 h 45, les enfants sortent de l’école. Nous trouvons refuge dans un bar qui vend de très bons samoussas. Il pleut de plus en plus fort. Je n’ose imaginer l’état des chemins en terre tout autour du village.

Mindat 16-8
Repas de midi : des samoussas
Mindat 16-10
Comment se protéger de la pluie ?

De retour chez notre charmante logeuse, une surprise nous attend. Deux étrangères se sont installées là mais sont parties déjeuner au village. Nous rencontrons nos touristes un peu plus tard en sortant prendre l’air. Je vous présente nos touristes, Simone la hollandaise et Cristina de Barcelone avec qui il y a tout de suite un super feeling. Nous décidons de nous ballader ensemble dans le village mais Simone qui a envie de prendre de belles photos de femmes tatouées nous abandonne en chemin. Et là il nous arrive encore un truc incroyable, en nous promenant sur un chemin au hasard, nous sommes invités à une fête de funérailles. Nous sommes présentés à toute la famille.

Mindat 16-12
Dans une famille birmane pour « fêter » une personne décédée

On nous offre la même boisson que celle que nous avions goûtée au baptême de Joseph Marie deux jours plus tôt. Cette fois-ci, on nous explique comment cela se fabrique à partir d’une plante qu’on laisse fermenter au moins trois mois dans une jarre creusée dans un tronc de palmier. Nous ne pouvons pas dire que ce soit très bon. Ce que je peux vous assurer, c’est que nous aurons tous une nuit très agitée et ce sera difficile de trouver le sommeil.

 

La nuit tombe, il est temps de rentrer car à Mindat l’éclairage public est réduit au minimum. En soirée, nos deux compagnes de voyage ont rendez-vous avec un guide local pour organiser un trip de deux jours vers le Mont Victoria. Nous les retrouvons plus tard pour dîner au « Myanmar Restaurant ». Une toute petite télé est allumée, il y un match de football Myanmar-Laos en direct et l’ambiance est plutôt bonne. La soirée est très agréable avec Cristina et Simone que nous quitterons à regret le lendemain. Nous espérons recroiser la route de Cristina bien vite vu les affinités que nous partageons.

 

Hébergement :

Se Nang Guest House, chez Monica, à l’entrée du village-bourg sur la route principale

tél. 09-442002645 ou 09-49205318 ou mail sehlayli@gmail.com

Excellente atmosphère, chambre à 30.000 kyatts (18.75 euros)

Petit déjeuner extraordinaire, salle de bains très propre à l’étage. Douches chaudes


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s