Derniers jours en Birmanie autour de Moulmein

Après une nuit passée dans un bus VIP entre Nyaung Shwe (Lac Inlé) et Bago, nous arrivons dans cette ville à 5 h 30 du matin. Le bus continue sa route jusqu’à Rangoun la capitale. Il pleut des trombes, nous sommes attendus à la sortie du bus et on nous installe dans la rue sous des parasols pas du tout étanches et des chaises en plastique pour attendre notre prochain bus qui devrait arriver dans moins d’une heure paraît-il. La ville se réveille peu à peu, tout se met en place, les vendeurs de rue débarquent et s’installent sur les trottoirs, d’autres personnes nettoient les rues, les jeunes bonzes partent en quête d’offrande. Comme dit Stef « Il faut le mériter d’être moine » car ils partent dans la rue nu-pieds sans aucune protection contre la pluie et il est quand même 5 h 45 du matin.

Bago 25-2

A Bago, la mode vestimentaire est toujours aux tongs mais j’avoue qu’avec la pluie ça doit être la parfaite chaussure. Les hommes portent toujours le longyi, sorte de sarong souvent à petits carreaux qu’ils attachent d’un gros nœud sur le devant. Ici, les femmes ont des jupes beaucoup plus courtes que dans le nord du pays mais la plupart portent de longues jupes colorées. Elles partent déjà au travail avec leur lunch box ou leur petit panier en plastique coloré. La pluie ne semble pas impressionner les Birmans, la vie continue comme si de rien n’était. Nous attendons notre bus pour Moulmein pendant près de 2 heures. C’est hyper long et humide.

Bago 25-3

 

Moulmein 25-2On nous transfère ensuite à une autre station de bus où le car pour Moulmein (ou Mawlamyine) finit par arriver vers 8 h 30. Nous faisons près de 5 heures de trajet sous la pluie battante. Dommage car Moulmein est au bord de la mer et l’arrivée sur la ville a l’air bien jolie. L’hôtel Cinderella que je vous conseille à tous est une vraie surprise. Nous sommes accueillis par un pot de bienvenue et la chambre est juste magnifique. Un thé nous y attend avec une belle assiette de ramboutans. Quel accueil ! Sur notre porte d’entrée est accrochée une belle marionnette. Cet hôtel vaut largement le détour ne serait-ce que par sa décoration, on dirait un vrai petit musée et il y a de très belles pièces artistiques. Je suis fascinée par les harpes birmanes et j’avoue que mes doigts ont envie de pincer les cordes.

Moulmein 25-7Il pleut toujours, aussi on décide de rester à l’hôtel tranquillement et de manger sur place. Là encore, c’est une chouette surprise qui nous attend tant au niveau de la décoration de la salle à manger nichée au fond d’un jardin très agréable que de la gentillesse du personnel, de la présentation des assiettes et du goût exquis qui s’en dégage. Un vrai régal et en plus on nous offre une belle assiette de ramboutans frais. Ce fruit est aussi appelé litchi chevelu et c’est un fruit très goûteux.

 Moulmein 25-8

Vu le temps annoncé, nous décidons d’écourter notre voyage en Birmanie du sud et de partir vers la Thaïlande où la météo s’annonce plus clémente. Du coup, nous réservons directement à l’hôtel un taxi partagé pour nous rendre à la frontière pour 13000 kyatts chacun (8 euros). La frontière est à 4 heures de route de Moulmein.

Moulmein 26-4

Mawlamyine est le nom actuel de l’ancienne Moulmein et c’est actuellement la 3ème ville du pays. C’est une bourgade plutôt décrépie qui conserve quelques belles maisons coloniales qui ont dû être splendides du temps des Anglais. Entre 1827 et 1852, c’était la capitale de leur colonie birmane. Avec le temps et le non entretien des façades, les couleurs se sont bien délavées. Le lendemain, nous partons à la découverte à pied de la ville malgré le temps incertain mais l’estomac plein (le petit déjeuner était sublime notamment les beignets de pommes de terre et la soupe aux légumes). Finalement, pas une goutte d’eau le temps de nos trois heures de ballade.

 Moulmein 26-2

A première vue, plusieurs religions se côtoient ici et c’est tant mieux car ce matin on a appris qu’il y a eu une insurrection des rohingyas dans l’état d’Arakan le long de la frontalière du Bangladesh et il y aurait eu 89 morts. Ici, personne n’en parle et pourtant c’est une situation dramatique que vivent ces musulmans. On a eu quelques infos sur les chaines internationales à l’hôtel mais rien sur la télévision birmane. Nous entrons tout d’abord dans un temple indien bien coloré. Nous en verrons plusieurs tout au long de la journée. Nous entrons ensuite dans un centre commercial plus que délabré, aucun escalier mécanique ne fonctionne et les escaliers sont en piteux état. Quasi tout un étage est occupé entièrement par des boutiques de bijoux en or et des fringues. De là, nous entrons dans le marché couvert. Alentour, toutes les rues sont en pleine activité. Le moindre espace est occupé par un vendeur.

 Moulmein 26-9

Nous rejoignons le fleuve et admirons la belle vue sur les îles voisines. Dommage que le temps soit gris car le panorama est magnifique. Nous observons les pêcheurs qui relèvent leurs filets. Là encore, il y a de très belles demeures coloniales le long des quais mais aussi des mosquées. Il paraît qu’il y a aussi la rue des Églises à deux pas d’ici mais nous la ratons.

 Moulmein 26-11

Moulmein 26-16

Encore un marché de fruits et légumes avec plein de citrons, des bananes à gogo et de toutes les couleurs, des paniers remplis de ramboutans et autres fruits exotiques dont j’ignore le nom. Le marché des fleurs est sublime lui aussi, il y a de très belles orchidées qui n’ont absolument rien à voir avec les orchidées hollandaises qui sont légion sur nos étals européens. Et quand je vois le prix des orchidées, cela me rend folle, à deux euros on peut avoir un magnifique bouquet.

Moulmein 26-29

 

Nous prenons ensuite la Route de la Colline des Pagoges (vive Maps.Me qui nous aide bien à trouver la bonne direction) qui est assez raide. Plusieurs motos-taxis proposent de nous emmener mais nous continuons de suivre les indications de notre application. Sur notre guide, il est conseillé de faire cette promenade en fin d’après-midi pour les couleurs mais franchement au milieu de la journée, nous nous régalons.

Moulmein 26-38

Nous entrons dans la Pagode Mahumani qui est en pleine rénovation. Un beau Bouddha doré nous y accueille. Nous rencontrons un Birman d’une cinquantaine d’années qui nous dit adorer voyager en Europe car ce sont des pays où règne la paix. Chaque année, il part en voyage au moment du « Festival de l’Eau ». Nous sommes un peu surpris mais pas étonnant, c’est un médecin qui a sa propre clinique qu’il peut fermer le temps de ses voyages. Nous continuons notre périple vers le haut de la colline en entrant dans un escalier couvert pas très engageant car il faut faire attention où l’on met ses pieds vu le nombre de crottes de chiens. Mais le jeu en vaut la chandelle, nous découvrons un merveilleux endroit, la Pagode Kyaithanian construite en l’an 876.

Moulmein 26-41

Moulmein 26-50 

Autour du stupa de près de 40 mètres de haut, il y a de petits pavillons sur une plate-forme d’où la vue est sublime. Une chose étonnante à voir, c’est dans l’une des petites salles, il y a un très original tourniquet à moines. De même, un très beau bouddha couché nous sourit juste avant d’arriver au sommet. A ses côtés, il y a encore de belles fresques sur les murs et des bouddhas au sourire enchanteur. Je les adore.

Moulmein 26-56

 

Moulmein 26-59

Moulmein 26-66

Nous redescendons la colline jusqu’à l’hôtel en prenant plein de petites venelles mais Maps.Me est là pour nous accompagner. C’est l’heure de la lessive et de la sieste, cool je peux même me faire un thé vert dans la chambre. C’est très agréable de se faire chouchouter dans cet hôtel où ils ont tout prévu pour notre confort. La pluie qui menaçait tout au long de la ballade finit par tomber et là, c’est un véritable déluge qui s’abat sur Moulmein. J’en profite pour réserver une chambre pour la suite du voyage à Phuket en Thaïlande. En soirée, nous dînons au restaurant gastronomique de l’hôtel où la cuisine moderne est toujours aussi succulente. On nous prête même des parapluies pour nous rendre au restaurant au fond du jardin. Stef se délecte de crevettes à la sauce aigre-douce et moi je me régale d’un filet de poisson à la sauce citronnée avec des légumes à peine sautés, un régal.

Moulmein 26-83 

Hébergement : Hôtel Cinderella, prix 31 euros, repas au restaurant gastronomique, environ 17.000 kyatts pour deux personnes(10,30 euros)

 Site web : http://cinderellahotel.com/

 Adresse : No.21, Baho Road, Sitkei Gone Quarter, Mawlamyine, Myanmar

E-mail : hotel.cinderella@gmail.com

 

 

 

 

 

 

 

:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s