Une journée à Old Delhi

La nuit ayant été difficile avec des voisins bien bruyants, une fille qui a toussé plus d’une heure sans s’arrêter, de la musique à fond dès le matin et des coups de marteau bien tonitruants, nous traînons au lit. J’ai la chance de pouvoir encore prendre un massala tea (thé aux épices) avec une crêpe salée alors que je descends après 10 heures dans la pièce commune bien colorée.

od2dej

IMG_5872Nous quittons l’hôtel pour nous rendre au T.G. Tashkent à deux rues de là car au Hindusthan Backpackers, ils n’avaient pas de place pour une nuit supplémentaire. Nous sommes loin d’être perdants car il se trouve que la chambre est juste magnifique et l’accueil bien agréable. C’est super propre en plus, la salle de bains est moderne et en attendant que la chambre soit prête, nous prenons le thé sur la terrasse au soleil. Nous réservons le transfert pour l’aéroport en taxi pour le lendemain (450 roupies au lieu des 600 demandés au premier hôtel), soit 6 euros.

taskent2od1

Je propose à Stef d’aller nous balader dans le quartier d’Old Delhi qui se trouve au-delà de la nouvelle gare ferroviaire de Delhi. Nous devons franchir les nombreux quais par un pont qui enjambe les voies  et il y a de drôles de véhicules qui circulent. Imaginez un tel attelage à Paris, Delhi est quand même la capitale de l’Inde !!!  Nous arrivons dans le vieux Delhi qui est le noyau historique de la ville. C’est un quartier fait de venelles, de fils électriques partout, de maisons colorées, avec des bazars (marchés) à chaque coin de rue mais c’est dimanche et là,  tout est fermé. Mais le spectacle est dans la rue.

od7

od8

Des hommes, surement des travailleurs venant de la campagne,  se lavent dans la rue ou lavent leurs fringues. D’autres se font faire la barbe dans la rue. Il y a des chiens et des chèvres couvertes d’un manteau pour les protéger du froid. Il y a beaucoup de poussière, les rues sont jonchées de détritus mais peu importe, la vraie vie est là et nous adorons nous balader dans cette ambiance dominicale. La majorité des habitants de ce quartier est musulmane et c’est naturellement que nous arrivons à Jama Masjid la plus grande mosquée construite en Inde. Elle a été construite au 17è siècle et a de gigantesques minarets et dômes en marbre. Sa cour intérieure peut abriter jusqu’à 20.000 fidèles. Nous ne sommes pas autorisés à entrer car c’est l’heure de la prière et il nous faut attendre plus d’une heure.

maja1

IMG_5885Aussi, nous déambulons dans le quartier juste en face de la mosquée dans le dédale de ruelles. Nous nous régalons de croiser des habitants, de voir des gens travailler des limes piquées main (les meilleures d’après Stéphane), coudre un matelas mais aussi nous voyons des hommes accroupis par vingtaines devant des restaurants attendre que le service soit fini pour recevoir un peu de nourriture. Les maisons sont souvent défraîchies mais on en croise de super belles, bien colorées.

house1

 

IMG_5909En

IMG_5912En chemin, nous tombons sur une boutique qui vend de l’alcool mais c’est interdit d’en acheter et d’en consommer pour les jeunes de moins de 25 ans et ces magasins sont sous surveillance électronique.

De retour dans notre quartier, nous nous installons en terrasse à l’India Club et observons la vie sur la petite place grouillante de monde où il y a un marché bien animé. Je veux faire un zoom sur des femmes en sari et là grosse bêtise, je dérègle complètement l’appareil photo qui change de langue et perd les couleurs. Dommage, cela gâche le plaisir de l’instant. Nous étions super bien installés en terrasse à manger des momos (sortes de raviolis) et un masala de lady finger au soleil.

od10

gene

L’après-midi se poursuit en nous promenant dans le quartier de Pahar Ganj et repérons de belles boutiques où nous reviendrons au retour de notre périple indien dans trois semaines. En soirée, dernière petite balade à pied puis on se découvre une petite faim et on grimpe sur le toit terrasse de l’Everest Kitchen, un endroit bien agréable qui domine la place centrale de notre quartier. Toutes les loupiotes donnent une atmosphère chaleureuse à l’endroit et nous dégustons des pancakes avant de rentrer à l’hôtel.

everest

vaca

Hébergement : TG. Tashkent Guesthouse (via Booking)

Prix : 1600 roupies la nuit, 21 euros

 

 

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s