Darjeeling dans le brouillard et le froid

darjeeling5Ce matin, c’est hyper dur de sortir de sous la couette car la température affichée à l’extérieur est au maximum de deux degrés et franchement guère plus dans la chambre sans chauffage. Une petite douche bien chaude sous un filet d’eau et hop je ne traîne pas ce matin, je m’habille bien chaudement.

Il est 9 h 35 et visiblement il n’y a pas de pDarjeeling 31-1etit déjeuner alors que c’était prévu par Agoda.  Au dehors, c’est le brouillard qui recouvre la ville et les montagnes alentour. Je me gèle littéralement, surtout les pieds et je suis encore à l’intérieur. Bon, c’est décidé, on va sortir prendre une boisson chaude à l’extérieur vu qu’ici ils n’ont pas l’air de nous proposer quoi que ce soit. Toc, toc, petite incompréhension, on nous annonce que le petit déjeuner va être prêt d’une minute à l’autre. On nous sert un masala tea, du café, des aloo (patates) au curry et au piment et 4 gros beignets bien gras.

darjeeling11

Une fois réchauffés par ce petit déjeuner indien bien pimenté, nous voilà partis en ville direction l’ancien quartier colonial et l’église St Andrews bâtie en 1843 face à une horrible construction gouvernementale gardée par des hommes en arme. Il y a même un gymkhana club datant des anglais mais nous ne pouvons y entrer. Nous rebroussons chemin vers « l’Observatory Hill » (colline panoramique) où normalement nous devrions avoir de très belles vues sur la chaîne himalayenne et notamment sur le Kanchendzonga qui domine la ville du haut de ses 8598 mètres. Mais la ville est recouverte de brouillard.

darjeeling1

Nous passons par le Mahakal market et prenons le chemin qui monte au « Shree Mahakal Mandir » en faisant un bout de route avec un des cuisiniers du Windamere Hotel qui est un beau vestige de la splendeur coloniale anglaise. Mais il est beaucoup trop cher pour notre budget de voyage, dommage car eux ils ont le chauffage dans les chambres.

darjeeling2

Au milieu des pins,  des centaines de rubans de prières multicolores donnent une belle ambiance à ce lieu. Le temple Shree Mahakal Mandir aurait la particularité d’être à la fois bouddhiste et hindouiste. Des fidèles viennent déposer des offrandes et font tintinnabuler les cloches. Au milieu de ce charmant endroit, une colonie de singes s’est installée et chaparde toutes les offrandes alimentaires (bananes, graines, fleurs).

darjeeling4

darjeeling10

Darjeeling 31-60Nous décidons d’aller nous restaurer un petit peu dans le très joli salon de thé du Glenary’s pour profiter aussi de l’excellente wifi. Après y avoir passé un grand moment, nous allons à la rencontre du petit train de Darjeeling ou Toy Train. Nous avons de la chance car il est en gare avec ses deux fameux wagons peints en bleu et nous observons les manœuvres des cheminots chargeant le charbon dans la chaudière.

darjeeling8

train

 

darjeeling7

Juste à côté, un petit temple attire notre regard. Nous le visitons puis nous remontons dans la haute ville à la recherche du départ des jeeps pour Siliguri où nous voulons redescendre le lendemain. Nous sommes impressionnés par les chargements à dos d’homme ou de femme sur les pentes de la ville. Visiblement, ici, le code du travail n’existe pas. Ainsi, une personne peut porter jusqu’à trois bouteilles de gaz sur son dos ou encore deux sacs de ciment de cinquante kilos chacun, ils travaillent sans chauffage et même sans électricité ; d’ailleurs la moitié de la ville vit dans le noir depuis ce matin et nous avons même changé de l’argent à la lueur d’une torche.

eeling10

Vu la température, nous changeons nos plans et voulons rentrer à l’hôtel pour nous réchauffer mais cela ne s’avère pas être le meilleur plan. Il semblerait qu’il fasse encore plus froid dans la chambre. Aux alentours de 19 heures, nous allons dîner au petit restaurant népalais de la veille, le Shree Krishna à deux pas de l’hôtel. Nous nous régalons d’une petite soupe qui a le don de nous réchauffer un peu et nous goûtons les fameux momos végétariens accompagnés d’une boisson chaude. Ce restau est une adresse à retenir pour le prix, la gentillesse et la qualité de ce qui est servi.

momos

Nous rentrons à l’hôtel retrouver notre chambre glaciale pour une dernière nuit en altitude en espérant que le lendemain, nous verrons enfin les sommets.

Darjeeling 31-48

Darjeeling, Mercredi 31 janvier 2017

Je ne mets pas de conseil pour l’hôtel car je pense que vous trouverez mieux que nous. Nous étions au New Vaisali sur la Gandhi Road, en hiver il y fait vraiment très froid.

Par contre, essayez le Glennary’s et le Shree Krishna Restaurant, vous n’en aurez pas pour le même budget mais les deux sont bien sympathiques, chacun dans son genre.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s