Gros coup de cœur à Bodhgaya

Bodhgaya 02fev-10Bodhgaya est une ville vraiment attachante où on a l’impression de voyager dans le monde entier. En effet, c’est une ville sainte inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco et c’est un des quatre lieux saints associés à la vie de Bouddha le plus sacré du bouddhisme et notamment à son « Eveil ». En effet, c’est ici que le Bouddha connut l’illumination il y a plus de 2500 ans. Je vous emmène d’abord au Temple Mahabodhi ; son nom signifie d’ailleurs « grande illumination » car le Prince Siddhârta a médité 49jours sous l’arbre bodhi, un figuier pipal et a connu l’illumination sur les causes de la souffrance humaine.

Mahabodhi

L’entrée est gratuite mais on doit payer un droit d’entrée de 100 roupies (1.30 €) pour pouvoir prendre son appareil photo. Impossible par contre de prendre des photos avec son smartphone. Il faut le laisser à l’entrée dans un casier prévu à cet effet. Ne faîtes surtout pas comme moi, j’avais tenté de le cacher au fond de ma doudoune, j’ai passé le premier contrôle de fouilles mais le scanner a repéré ledit objet et j’ai dû le ramener à la porte principale. Donc, pas de photos pour l’instant à part les photos libres de droit sur Internet.

L’ensemble du site est magnifique et nous adorons l’atmosphère qui y règne. Le dalaï-lama était là en personne il y a deux jours pour une série de conférences. Il a l’habitude de séjourner tous les deux ou trois ans à Bodhagaya, nous l’avons encore raté, quand nous étions à Dharamsala, sa ville de résidence, il était en France et là il vient de partir. Dommage ! Du coup, le lieu est très fleuri, il y a de belles offrandes partout et les œillets d’Inde mettent de la couleur sur les murs du temple.

mahabodhi2

Beaucoup de fidèles sont installés dans les jardins depuis quelques jours et méditent ou prient. Le portail du Temple de la Mahabodhi est recouvert d’inscriptions qui représentent les enseignements majeurs du Bouddha. Nous empruntons la promenade sacrée puis entrons dans le Temple pour voir la statue du « Bouddha sacré ».

Bodhgaya attire des bouddhistes du monde entier et il y a des temples et des monastères japonais, thaïlandais, vietnamiens, du Bouthan mais aussi du Népal, de Mongolie et autres lieux. J’ai la sensation de faire un voyage dans le voyage tellement cela m’emporte dans des univers si différents. En chemin, nous passons par une agence de voyage pour acheter un billet de train pour Vârânasî mais le site des trains indiens ne veut pas éditer de billets, aussi en attendant, nous déjeunons dans un restaurant thaï puis petite sieste pour récupérer un peu de notre petite nuit dans le bus. En fin d’après-midi, nous récupérons notre billet de train et vu que le billet d’avion est moins cher à l’agence que sur Internet, nous réservons aussi un vol de Vârânasî à Kharujaho notre prochaine étape.

Bodhgaya 02fev-14

Un petit marché attire notre attention et je suis fascinée par le travail d’un artiste qui fait des thangkas. Ce sont des peintures caractéristiques de la peinture bouddhiste tibétaine et je suis tellement sous le charme que j’en ramène une dans mon sac à dos.

Bodhgaya 02fev-12

Il est près de 18 heures et la nuit tombe. Il est temps de prendre une boisson chaude chez Lavazza, un expresso pour Stef et un masala tea servi sans lait pour une fois. Je vois un moustique tourner autour de ma jambe et je fais ma maline en disant « J’ai une huile essentielle en roll-on. J’en dépose aux endroits stratégiques derrière les oreilles, chevilles et sur les poignets. Au moment de ranger le tube dans mon sac, je me rends compte que j’ai laissé l’anti-moustiques à la maison, c’est du Nuit Paisible dont je me suis aspergée. Je devrai donc bien dormir cette nuit si les moustiques ne se mettent pas en tête de faire de la musique autour de mes oreilles !!!

bod1

La nuit tombe et nous sommes attirés par des bougies sur le bord du trottoir devant un bâtiment abritant une congrégation bouddhiste. Des personnes sont en train de fleurir des chars avec des guirlandes de fleurs qui sentent particulièrement bon. Une dame nous explique que le lendemain, il y aura une procession en l’honneur de Bouddha. En sortant, deux jeunes d’une vingtaine d’années nous montrent le chemin pour se rendre aux fêtes de l’Illumination et restent avec nous une bonne partie de la soirée. La sécurité est omni présente et il y a un monde fou, je pense plus de 10.000 personnes. En fait, il s’agit d’une énorme foire commerciale mais il y a aussi des concerts, des spectacles traditionnels et des stands de nourriture et de boissons. Les jeunes nous offrent le thé et nous assistons à un concert d’une star de Bollywood.

bod2

 

Sur le chemin de retour à l’hôtel, une petite faim se fait sentir, et nous allons fêter la Chandeleur, tradition oblige dans un petit café où on se régale, le Rose Apple Café à trois minutes à pied de notre guest house. Un endroit que nous recommandons et en plus, bien moins cher que tous les autres endroits de Bodhgaya que nous avons testés aujourdh’ui.

 

 

Bodhgaya, Vendredi 2 février 2017

Hébergement : Sakura House, Behind Banglasesh Temple, résa via Agoda

Email : sakurahouse@gmail.com

Website : www.sakurahouse.in

Prix : 1700 roupies, 22.50 euros, eau chaude entre 5 et 10 heures matin et soir, wifi de qualité, petit déjeuner complet et royal sur la terrasse inclus

 

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s