De Gwalior à Agra en train et visite du Baby Taj

Agra 14 fev-01

Il est déjà 9 h 04 et nous venons juste de monter à bord de l’Utkal Express qui devait normalement partir à 8 h 05. Mais nous sommes en Inde et ici les horaires on ne connaît pas toujours. Donc, une heure de retard pour un train indien, c’est encore dans la normalité. Remarquez, nous avons de la chance car je viens de discuter avec une jeune indienne sur le quai. Elle avait un train qui aurait dû partir à 6 heures ce matin et il arrive juste à quai. Pour elle, c’est plus embêtant car elle avait un rendez-vous d’entretien d’embauche et elle n’avait l’air ni inquiète ni traumatisée à l’idée d’arriver en retard.

Nous nous installons sur notre siège en sleeper class ; du moins nous n’en récupérons qu’une car deux jeunes femmes indiennes sont installées à notre place mais sur une banquette de 3, mettre 4 personnes est juste là encore dans la normalité des choses en Inde. Le wagon est une vraie porcherie, il n’y a pas de poubelles et il y a des papiers partout. Ici, soit on jette ses déchets parterre, soit par la fenêtre directement dehors et c’est la nature qui en prend un sacré coup. Et pourtant, ce pays fait de gros efforts. Depuis mon premier voyage en Inde il y a maintenant 7 ans, les choses avancent doucement mais cela se fait au rythme indien. Hier, à Gwalior on a vu des panneaux publicitaires dans la rue incitant les gens à garder leur ville propre et à balayer les rues.

Agra 14 fev-06Premier selfie de la journée avec un monsieur indien qui dit nous avoir croisés hier en haut du fort de Gwalior. Alors, petit sourire ! Stef dit qu’on va se trouver dans tous les téléphones indiens. Avant de quitter cette charmante ville, mention spéciale à la réception de l’hôtel Grace. Après nous avoir offert un thé à l’arrivée, des fruits, des glaces en guise de dessert, ils nous donnent de l’eau minérale à chacun et insistent pour nous emmener gratuitement en voiture à la gare distante de 700 mètres. C’est la grande classe !

Les chaussettes pour tongs me fascinent toujours autant. Une jeune demoiselle en porte juste en face de nous. Et c’est le ballet incessant des marchands ambulants qui commence : qui veut de la salade sur du papier journal en guise d’assiette ? des gâteaux aux colorants très vifs ? des boucles d’oreille kitchs ? un portefeuille ? des torchons ? Toute cette vie incroyable sur rail est juste très distrayante. Le train roule à vive allure à travers la campagne. Dans chaque compartiment, il y a des prises électriques où bon nombre de téléphones portables sont branchés et au-dessus des prises, on trouve un miroir.

Agra 14 fev-05

Maintenant, c’est au tour du marchand d’eau (« Pani ») suivi d’un monsieur qui vend des plats tout prêts sous alu dans un seau en plastique, encore un vendeur de boissons et pour fermer la marche, 2 militaires en arme. Ca n’arrête jamais. Premier arrêt du train et pause cigarette pour Stef devant la porte grande ouverte du wagon. Il ne manquait plus que la marchande de pop-corn, le vendeur de thé, celui de tabac à mâcher, encore de la salade dans de petites coupelles en plastique qui passent par la fenêtre sitôt vidées de leur contenu, la vendeuse de cacahuètes à grignoter et je crois bien que la panoplie de vendeurs ambulants est complète.

Je ne sais pas comment ils font pour être aussi souples mais à côté de moi, une dame reste assise sur la banquette les jambes repliées en position de yoga. Je ne tiendrai pas plus de 5 minutes dans cette position inconfortable. Les trains indiens sont un vrai mystère pour moi. Nous sommes partis avec plus d’une heure de retard et nous arrivons pile à l’heure prévue à Agra, Incroyable !

Agra 14 fev-07A la sortie de la gare d’Agra Cantonment, nous ne sommes pas assaillis par les chauffeurs de rickshaws comme le prévoyait Le Routard. Nous attendons le chauffeur qui devait être envoyé par l’hôtel et ne le voyant pas venir nous partons avec un chauffeur très sympathique prénommé Raju. Il nous dépose à la « Tourists Resthouse » pour 80 roupies. Les chambres entourent une cour-jardin bien fleurie où se trouve un petit restaurant végétarien. Nous pensions réserver le billet de train pour Delhi pour le lendemain mais il n’y a plus de place au prix qui nous intéresse. Aussi, nous choisissons de prendre le bus même si c’est plus cher (650 roupies chacun, soit 8 euros).

Agra 14 fev-11

Vers 15 heures, nous partons en ballade en tuk tuk avec Raju qui nous avait amené depuis la gare. Premier arrêt rapide au Fort Rouge que nous avions visité lors de notre première visite d’Agra en 2011 mais c’est devenu la folie. Des bus déversent des flots entiers de touristes, tout le monde veut nous vendre quelque chose, il y a du monde partout. Par contre le fort est toujours aussi beau vu de l’extérieur. Vite, on dégage et on fait le tour des remparts de grès rouge longs de 2.5 kilomètres.

Agra 14 fev-12

Dans Old Agra, il y a de belles maisons en bois datant de l’époque des anglais. Sur le pont de la Yamuna, nous croisons des pèlerins à pied qui ont marché près de 200 kilomètres  pour apporter des offrandes à Shiva dont c’est la fête hier et aujourd’hui.  Nous nous rendons au « Baby Taj » appelé ainsi par les Indiens. En fait, il s’agit du Mausolée d’Itimah-ud-Daulah. L’entrée coûte 200 roupies, 2.50 euros et vaut vraiment le coup. Nous sommes sous le charme. C’est juste splendide et en plus il y a peu de visiteurs. Le temps est idéal pour le visiter, nous avons vraiment de la chance.

Agra 14 fev-21

Actuellement, il est en rénovation du moins pour les jardins et tout le système d’alimentation des canaux et des fontaines. Le projet est financé par un fonds international du Patrimoine qui souhaite filtrer l’eau de la rivière Yamuna trop polluée pour arroser les jardins qui sont magnifiquement entretenus. Dans une seconde phase, ils rénoveront les peintures.

Agra 14 fev-22

Agra 14 fev-28La construction de ce mausolée commença en 1622 et dura 6 ans. C’est le premier bâtiment moghol bâti en marbre et précurseur du Taj Mahal. Des panneaux ornés de motifs géométriques parent les murs du tombeau. Il y a aussi de très belles niches décorées de peintures représentant de beaux motifs floraux. Ce mausolée fut érigé par la fille du grand trésorier de l’Empire moghol.

Agra 14 fev-34

Agra 14 fev-37

Nous reprenons notre rickshaw et en chemin, Raju propose à Stef de conduire son engin. Stef est un peu hésitant au départ au niveau maniement de l’engin mais très vite, sur une belle ligne droite avec en mire de vue le Taj Mahal lui même, il nous fait une belle accélération sous la surveillance de notre maître chauffeur.

Agra 14 fev-41

Après cette belle visite nous allons au bord de la Yamuna dans le parc jardin payant (le prix est de 200 roupies chacun, c’est un peu abusé à notre avis mais la vue est tellement belle) pour assister au coucher de soleil sur le Taj Mahal en personne. Il se trouve face à nous et il est beau comme dans mon souvenir. Mais je trouve que c’est un véritable racket que de faire payer 200 roupies pour être face à une des plus belles merveilles architecturales du monde.

Agra 14 fev-46

Agra 14 fev-47

On se pose au bord de la Yamuna sur des pierres et on a l’impression que le temps s’arrête un moment. Nous restons là plus d’une heure à juste admirer le paysage et à profiter de l’instant présent dans un état quasi contemplatif en ce qui me concerne. Des jeunes filles gardent des chèvres au bord de la rivière et nous on ne se lasse pas de ce magnifique paysage. Le coucher de soleil donne une très belle couleur aux pierres du Taj.

 

Dans le jardin, nous rencontrons un couple de routards plus âgés que nous et déjà croisés deux fois sur notre périple. De quoi parlons-nous ? De notre amour pour l’Inde et bien évidemment de voyages. Nous aurions bien prolongé l’instant mais des gardes armés de sifflets invitent tout le monde à quitter le parc jardin dès que le soleil se couche.

Agra 14 fev-50

Agra 14 fev-54

 

Agra 14 fev-57

Agra 14 fev-62

De retour à l’hôtel, nous prenons notre repas de la Saint Valentin dans le jardin de la guest house décorée de bougies et de guirlandes colorées. Le repas est très moyen mais le cadre les bougies font tout le reste au niveau charme. Alors, bonne Saint Valentin à tous.

Agra 14 fev-65

Agra 14 fev-66

Agra, Mercredi 14 février 2018

 

Hébergement : Tourist Rest House

Address : 4/62 kutchery road ,baluganj,Agra. Opposite  District Board, Near Kavisha Motors
Agra ,282001 INDIA
Phone : +91 – 9997113228
Fax: (0562) 2250246
Email : dontworrychickencurry@hotmail.com

Site : http://www.dontworrychickencurry.com/

 

 

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s