Escapade en Autriche : Salzburg, une ville pleine de charme

Salzburg 1-2Pour une fois, je ne pars pas pour un grand voyage à l’autre bout du monde mais juste pour une petite escapade de quelques jours en Autriche. Pourquoi ce pays après avoir vadrouillé en Inde en début d’année, en Birmanie ou à Cuba l’année dernière ? Tout simplement car je suis une maman et j’en profite pour voir à la fois ma fille qui habite là-bas à Salzburg et découvrir un petit bout d’Autriche. Pour m’y rendre, je prends l’avion à Lyon avec la compagnie Easy Jet jusqu’à Vienne. Première surprise en débarquant sur le tarmac : il fait bien plus chaud qu’en France et pas mal d’Autrichiens sont déjà en tenue d’été même si nous ne sommes qu’au tout début du mois de mai. Génial, je passe de 12 degrés à 26 en à peine 1 h 30 de vol.

 

La gare ferroviaire se trouve juste sous l’aéroport de Vienne et ma foi, c’est bien pratique. Il suffit de suivre la signalétique « Sortie Wien » et la gare est à l’étage inférieur. J’ai déjà mon billet en poche car j’ai réservé sur Internet sur le site OBB pour un coût de 24 euros le ticket. Le train part pile à l’heure et le siège est bien confortable. Petit instant de panique car la quasi-totalité des voyageurs descendent au premier arrêt du train en gare de Wien Hauptbanhof, c’est la Gare centrale de Vienne) mais en fait, je dois rester dans ce train qui a pour terminus Zürich.

Salzburg 1-6

Trois heures plus tard, j’arrive à Salzburg, je cherche la plateforme 9 et me voilà dans le train de banlieue. Je descends à la Gare de Salzburg Gnigl où Coralie me récupère. En soirée, nous dînons dans un restaurant typiquement autrichien, le Fuxn (adresse : 28 Vogelweiderstrasse), un endroit plutôt plaisant rempli de supporters qui attendent le début du match de demi-finale de coupe européenne contre Marseille. Je goûte une boisson délicieuse, le Hugo. Il faut du jus de sureau, du vin blanc, une eau pétillante, du citron et de la menthe. Pour la recette, cliquez ici.

Salzburg 1-7

Nous prenons des raviolis farcis au fromage et aux pommes de terre. Ce n’est pas mal en goût mais un peu gras tout de même. Nous dînons en terrasse même s’il fait un peu frais (aux alentours de 16 degrés) pour éviter les fumeurs car en Autriche, la loi Evin n’existe pas et on a le droit de fumer à l’intérieur de tous les restaurants. J’apprendrai plus tard à mes dépens qu’on peut aussi fumer dans les endroits publics. Plus tard, nous faisons une petite promenade digestive dans le centre historique de la ville à une bonne vingtaine de minutes de marche. J’étais déjà venue à Salzburg il y a un peu plus de 25 ans, la ville est toujours aussi belle mais elle est complètement déserte car tout le monde est parti soutenir l’équipe locale qui ce soir joue une place en finale européenne contre l’Olympique de Marseille.

Salzburg 1-8-2

Salzburg 1-9Je me régale de voir tous ces beaux bâtiments de nuit, ces belles églises où à travers les murs on entend de la musique classique. J’adore l’atmosphère de cette ville hyper tranquille et très propre. C’est un vrai décor de carte postale. Nous traversons la rivière Salzach et nous nous rendons au pied du château bâti sur un éperon rocheux. Si je devais décrire Salzburg avec des mots, je dirai Elégance, Charme et Beauté. Nous passons devant la maison où est né Mozart. Ce grand compositeur contribue encore à la richesse de la ville car ici on ne voit que des souvenirs de ce grand musicien que j’apprécie beaucoup, cela va des vilains canards en plastique  pour le bain des enfants aux superbes graffiti sur les murs en passant par des mugs ou curieusement du chocolat et notamment les célèbres Mozartkugel à base de pistache et de pâte d’amande.

Salzburg 1-10

Le lendemain, Coralie travaillant la matinée, je m’occupe de moi, ce qui n’est pas chose commune, je prends le temps de savourer un grand petit déjeuner en mode tranquille, je ne suis pas pressée, je lis, je me fais une séance de gym et je m’amuse avec Johnny le chat de la colocation. En début d’après-midi, nous partons découvrir la ville de Salzburg que nous avions entraperçue la veille au soir.

Salzburg 2-2-1

Nous prenons un bus devant la gare de Gnigl et descendons à la Place Mirabel (Mirabell Platz). La ville est bien plus animée que la veille au soir. Premier arrêt au Jardin du Château Mirabell qui est un palais de style baroque construit en 1606. Ici, on l’appelle le « Schloss Mirabell. Le jardin est très agréable avec de nombreuses petites terrasses, des statues en marbre représentant des personnages de l’Antiquité, des fontaines. Les allées sont fleuries et super bien entretenues, aussi on prend plaisir à y flâner.

Salzburg 2-6

Au fond du jardin on voit la forteresse qui domine la ville. Nous irons plus tard si le temps le permet. En attendant, nous faisons le tour de toutes ces belles statues qui représentent des personnages ou des dieux et déesses de la mythologie antique. Le jeu est d’essayer de deviner qui est qui à partir de leurs attributs. Je suis carrément nulle à ce jeu même si je baigne toute l’année dans le milieu de l’archéologie grecque.

Salzburg 2-7

Nous arrivons au bord de la rivière, la Salzach au lieu appelé « Makarsteg, c’est l’équivalent du Pont des Arts sur la Seine à Paris.  Il y a aussi une passerelle où sont accrochés des centaines de cadenas et c’est le passage obligé entre la vieille ville et les jardins de Mirabell. La vue sur la cité historique est très jolie. Les supporters marseillais ont apparemment fait la même ballade touristique que nous mais eux ont laissé de nombreuses traces de leur passage sur le pont.

Nous repassons devant la maison à la belle façade jaune où Mozart est né au 9 Getreidagasse le 27 janvier 1756. Aujourd’hui, elle abrite un musée où on peut découvrir paraît-il,  quelques instruments de musique lui ayant appartenu mais nous décidons de poursuivre notre chemin. J’adore les couleurs des façades des bâtiments du centre-ville.

Salzburg 2-53Nous entrons dans l’église dite « La Collégiale ». Ce bel édifice de l’art baroque est voisin de la Place de l’Université. Elle est blanche et dépouillée. Juste avant la sortie, nous remarquons des petits papiers qui m’interpellent. Ce sont des formulaires où on peut écrire son numéro de compte bancaire et ainsi participer à la rénovation de ce bel édifice. Etonnant cette façon de procéder mais pourquoi pas. Chez nous, on fait bien le loto du Patrimoine pour la rénovation de beaux monuments.

Salzburg 2-27

Pour monter à la forteresse, nous prenons un chemin qui passe dans le jardin du Cimetière de Saint-Pierre, une abbatiale bénédictine. Le cimetière est adossé à la falaise et c’est bien agréable que de traverser cet endroit où les tombes sont de vrais jardinets fleuris de pensées très colorées. Nous ne prenons pas le funiculaire pour monter mais nous armant de courage et croyez-moi il en faut avec la chaleur et la pente bien raide, nous montons à l’assaut de la forteresse d’Hohensalzburg. La montée est rude mais la vue nous récompense de l’effort.

Salzburg 2-34-4

La forteresse est d’époque médiévale et occupe le sommet de la colline sur une longueur de près de 250 mètres. L’entrée coûte 9.50 euros et c’est gratuit pour les habitants de Salzburg. Le musée à l’intérieur retrace l’histoire de la vie à la cour des Princes Archevêques. J’aime bien le musée des Marionnettes juste à l’entrée mais je déteste toute la partie sur les Armes.

 

Salzburg 2-36

Salzburg 2-39

Salzburg 2-45

Après avoir admiré la vue sur les toits baroques de la ville, nous redescendons la colline et nous rejoignons la Domplatz, la place de la Cathédrale où je suis fascinée par l’installation d’une sculpture moderne de l’Homme sur la boule dorée » qui se trouve sur la place voisine, la Kapitelplatz. En fait, il s’agit d’un homme en équilibre sur sa planète. La sphère pèse près de deux tonnes ressemble à s’y méprendre aux bonbons en chocolat à l’effigie de Mozart, les fameux « Mozartkugel ». Elle est posée sur une structure en fer forgé. Chaque fois que je passe devant cette superbe installation, j’ai vraiment l’impression qu’un vrai homme s’y tient en équilibre dessus. Cette sculpture artistique très originale a été créée par un sculpteur allemand appelé Stephan Balkenhol.

Salzburg 2-41

 

Nous continuons notre promenade vers la Rapitel Platz où il y a une jolie fontaine avec une chouette représentation de Neptune. La balade se termine dans un endroit que j’ai adoré, le Café 2200. Leurs gâteaux sont juste divins. Je prends une tarte au pavot avec un thé blanc à la bergamote. Quel plaisir de prendre ce moment en terrasse avant de rentrer se reposer.

Salzburg 2-54-2

Salzburg 2-55

En chemin, nous visitons deux boutiques complètement kitchs et surprenantes. Elles sont ouvertes toute l’année et proposent à la vente des œufs décorés de Noël ou de Pâques ainsi que des décorations pour ces deux fêtes. Il y a énormément d’œufs peints. Certains thèmes sont vraiment étonnant, cela va de scènes champêtres ou naturalistes à des scènes de vie en passant par toutes sortes d’animaux. Il y a bien sûr aussi, je suis sûre que vous allez deviner, Mozart qui est un excellent objet de marketing dans la ville de Salzburg, une ville que je vous invite à découvrir.

 

 Salzburg, mai 2018

 

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s